Le cri de l'oie blanche

Lire ebook Le cri de l'oie blanche
Le cri de l'oie blanche
les autres. Elle avait espéré qu’il avait compris son cri
à elle lorsqu’elle lui avait demandé de quitter Shawinigan. Pouvait-il, en ce
moment, penser qu’elle était demeurée à Shawinigan ? Se pouvait-il qu’il
la connaisse si mal ?
    Les mains de Rolande verdissaient au fur et à
mesure qu’elle s’acharnait à arracher l’herbe qui la chatouillait. Émilie ne
put sourire. Non. Ovila la connaissait tellement bien qu’il savait qu’elle
quitterait Shawinigan. Il savait qu’elle rentrerait à Saint-Tite, le seul
endroit au monde où elle pouvait respirer. Il savait. Il avait toujours su.
Mais lui… Émilie ferma les yeux. Lui, il avait dit que jamais il ne reviendrait
dans ce village maudit ! Lui, il avait dit qu’il avait quitté Saint-Tite
pour toujours.
    Émilie s’essuya une joue du revers de la main.
Est-ce que, pour la première fois de sa vie, Ovila s’en tiendrait à ce qu’il
avait dit ? Non. Certainement pas. Jamais il n’avait tenu parole.
L’entêtement d’Ovila était aussi malléable que la glaise. Ovila avait le cœur
tendre et l’ennui facile. Ovila reviendrait. Demain. La semaine prochaine. Dans
un mois. Mais il reviendrait parce qu’il savait. Jamais ils ne pourraient vivre
l’un sans l’autre. Ils le savaient tous les deux.
    Rassurée, Émilie se releva, prit Rolande et
revint en direction de chez sa belle-mère, à qui elle n’avait dit que
l’essentiel. Qu’Ovila avait recommencé à boire, mais qu’il n’y avait pas de
quoi s’inquiéter. Qu’Ovila avait quitté la Belgo parce qu’il détestait avoir un
patron anglais. Qu’Ovila était parti pour l’Abitibi, « voir les possibilités ».
Félicité n’avait pas été dupe. Elle n’avait posé qu’une question à Émilie.
Quand devait-elle le rejoindre ? Émilie avait essayé de ne pas baisser les
yeux. De garder la tête haute avant de répondre qu’elle ne pouvait prendre de
décision avant d’avoir reçu des nouvelles. Félicité avait hoché la tête puis
était allée chercher ses petits-enfants cachés derrière la bergerie.
    Émilie marcha lentement, Rolande endormie lui
pesant lourd. Elle entra dans la cuisine d’été et chercha ses enfants des yeux.
    – Dans l’écurie. Une des juments d’Edmond
est en train d’avoir son poulain.
    Émilie sourit. Elle déposa Rolande sur le lit
de sa belle-mère, faisant autour d’elle une véritable forteresse d’oreillers
pour l’empêcher de tomber. Elle revint aider Félicité et Héléna à ranger la
vaisselle qu’elles avaient déjà lavée. Puis elle se dirigea vers l’écurie pour
voir le nouveau poulain mais surtout retrouver sa Tite. Une vieille jument,
maintenant.

2
     
    Dès le lendemain, Émilie organisa sa
maisonnée. Elle se prit à rêver à l’arrivée imminente d’Ovila. Chaque fois
qu’un train entrait en gare, en provenance de Shawinigan ou de l’Abitibi, elle
sortait de la maison pour regarder entre les wagons dans l’espoir d’entrevoir
la

Lire des autres livres

Le Trône du Dragon
par Inconnu
Binabik             Lorsque Simon releva enfin la tête en direction de la source de cette voix, ses yeux emplis de pleurs s’écarquillèrent de surprise. Un enfant s’avançait vers lui. Non, ce n’était pas un enfant, mais un homme si petit que le sommet de son crâne ne de... Puis...
Démences
Le Père Bell fut obligé de faire halte à mi-hauteur de l’escalier pour se reposer un moment ou deux, mais Jack attendit patiemment. — Je vais vous montrer la chambre de Quintus, dit le Père Bell, tandis qu’ils recommençaient de monter. Après qu’il eut presque tué cette femme, sa chambre était toujo... Puis...
Between him and the dog runs barbed wire, old and new, from corner to corner of the camp. While the dog stands, Matern scratches tin out of an empty tin can. He has a spoon but no memory. Everybody and everything are trying to give him one: the central dog; the tin can filled with air; the English q... Puis...
Aigue-Marine
dit une voix étonnamment jeune en provenance d’un haut-parleur, tandis que je m’extrais de la nacelle, l’éolienne à la main. Une exclamation étouffée à la vue de ma tenue, puis le silence lorsque Marika se sépare de moi. — Vous avez d’autres surprises en réserve ? interroge le haut-parle... Puis...
Girlfriend dans le coma
Tous les deux avaient loué une petite maison des années cinquante au bout de Moyne Drive, à un jet de pierre de la famille de Karen, non loin de chez Linus et Wendy. En mars, pendant une fête de fin de tournage, j’avais trouvé deux seringues, des tampons de coton souillés, ainsi de suite, dans la po... Puis...