Le cri de l'oie blanche

Lire ebook Le cri de l'oie blanche
Le cri de l'oie blanche
Les Filles de Cale b Tome 1 Le chant du co q
     
    Ce premier tome du très beau roman d’Arlette
Cousture se divise en quatre grandes parties qui représentent les principales
étapes de la vie d’Émilie, depuis son adolescence jusqu’à l’orée de son âge
mûr.
    Lors de son premier affrontement avec son
père, Caleb, qu’elle adore et craint à la fois, elle ose lui tenir tête et lui
fait remarquer ce qu’elle considère comme une injustice envers les filles de la
maison, le mauvais partage des tâches sur la ferme. Elle exprime en même temps
son besoin irrépressible de continuer à étudier pour devenir maîtresse d’école.
    Et la voilà, quelques années plus tard, en
charge d’une classe nombreuse, qu’elle apprend à tenir avec fermeté et à mener
jusqu’aux succès de fin d’année. À travers les joies et les petits drames quotidiens,
elle se fait aimer des enfants et apprécier des adultes de la région. Durant
ses premières années d’enseignement, elle se lie d’amitié avec des voisins et
certains élèves, et devient amoureuse d’un de ceux-ci.
    Mais Ovila est de ces êtres à la sensibilité
vite écorchée ; profondément amoureux d’Émilie, il comprend mal qu’elle ne
se consacre pas entièrement à lui lorsqu’il l’appelle à l’aide et il quitte la
région sur un malentendu.
    Ce premier nuage annonce tous ceux qui
s’amoncelleront sur leurs têtes et nous laisse entrevoir ce que sera leur
vie : un tissu dont la chaîne sera de joies profondes et de moments
passionnés, comme ceux qu’ils vivent au lendemain de leurs noces dans une
cabane qu’il a amoureusement construite pour elle au fond des bois, ou comme ce
voyage qu’ils font à Montréal après la naissance de leur première fille. Mais
un tissu dont la trame sera constituée d’incompréhension mutuelle, d’exigences
lourdes à porter et de promesses maintes fois répétées et autant de fois
trahies, d’une misère croissante ponctuée de naissances régulières et de morts
douloureuses.
    De débâcles en retrouvailles, à travers des
efforts de recommencement nourris par un amour véritable, Émilie et Ovila se
retrouvent finalement à Shawinigan avec leurs huit enfants. Mais là s’achève
aussi leur vie commune, lorsque Ovila est obligé de fuir, poursuivi qu’il est
par une bande de gars à qui il doit de l’argent. Émilie fuit en catastrophe de
son côté, avec ses neuf enfants. Et, dans le train qui la ramène à Saint-Tite,
elle regarde tous ces petits dont elle est désormais seule responsable.
« … J’ai fait partir Ovila pour le protéger. J’ai fait partir Ovila pour
me protéger. Je n’avais plus le choix. »

PREMIÈRE PARTIE
1918-1921
     
     
     

1
     
    Un rayon de soleil s’amusa à chatouiller les
paupières d’Émilie. Elle ouvrit les yeux, prête à sourire à la vie, quand le
nuage des événements de la veille vint lui en brouiller l’envie. Elle regarda
par la fenêtre et reconnut, à travers la

Lire des autres livres

L'envers du temps
Celle-ci, avec le calme et la pondération qu’elle puisait dans sa fréquentation quotidienne des boissons fortes en général et du gin en particulier, la traita de dégénérée avec beaucoup d’aménité et entreprit de réfléchir à haute voix sur les possibilités d’irradiations accidentelles de l’ovule qui... Puis...
13-2004-Signe Suspect
Scarpetta patiente pour le cas où elle voudrait ajouter autre chose. Environ une minute s'écoule dans un mutisme pesant. - Et le pire, c'était la cuisine, lâche enfin la femme. Elle sortait des aliments et les laissait sur le plan de travail. Même la glace. J'en ai jeté, mais jeté ! Son visage s'aff... Puis...
J'aurais Prefere Vivre
—Soyons positifs, continua-t-il. Cette amnésie ous permet de prendre du recul sur notre vie, d'en apprécier la valeur. Victoria prit un air espiègle. —C'est vrai. D'ailleurs, je voudrais que nous envisagions très sérieusement de faire un autre bébé. Jeremy lui lança un regard étonné. —Ah, bon? Mais... Puis...
Le Prince Déchu
20" } @font-face { font-family: "Niagara Engraved" } @font-face { font-family: "Niagara Solid" } @font-face { font-family: "Old English Text MT" } @font-face { font-family: Onyx } @font-face { font-family: Parchment } @font-face { font-family: Playbill } @font-face { font-family: "Poor Richard" } @f... Puis...
La fin de l'éternité
Il était à présent, si on calculait en temps ordinaire, à près de 2000 siècles dans l’avenir de Noÿs Lambent et il essayait de savoir, en utilisant tour à tour la corruption et la persuasion, ce qu’il y avait en réserve pour elle dans une nouvelle Réalité. C’était pire que contraire à l’éthique, mai... Puis...