Le Bal Des Maudits - T 1

Lire ebook Le Bal Des Maudits - T 1
Auteur: Irwin Shaw

Le Bal Des Maudits - T 1
gens dans le Service spécial. Je travaille constamment en liaison avec eux.
    –  Je suis fatigué de l’infanterie, dit Michael. Voulez-vous essayer de m’y faire transférer. Je veux sortir de ce pays. Il y a des unités du Service spécial qui partent chaque jour pour l’étranger. Pourriez-vous me faire transférer dans l’une d’elles ?
    Il y eut une pause imperceptible, à l’autre bout du fil.
    –  Oh, dit Cahoon, et il y avait, dans sa voix, un soupçon de déception et de reproche. Naturellement.
    Si vous le désirez.
    –  Je vous enverrai ce soir une lettre exprès, avec numéro matricule, grade, unité, et tout le tralala. Vous en aurez besoin.
    –  Oui, dit Cahoon. Je vais m’en occuper immédiatement. Et toujours cette légère froideur, dans sa voix.
    –  Je suis désolé, Tom, dit Michael. Je ne peux pas tout vous expliquer par téléphone. Il faudra que j’attende de vous voir.
    –  Vous n’avez pas besoin de m’expliquer quoi que ce soit, dit Cahoon. Je suis sûr que vous avez vos raisons.
    –  Oui, dit Michael. J’ai mes raisons Merci encore.
    Je vous quitte. Il y a là un sergent sur le point d’être père qui veut appeler la maternité de Dallas City.
    –  Bonne chance, Michael, dit Cahoon, mais sa cordialité était un peu forcée et pas tout à fait convaincante.
    –  Au revoir. J’espère que nous nous reverrons bientôt.
    –  Évidemment, dit Cahoon. Nous nous reverrons très bientôt.
    Michael raccrocha et ouvrit la porte de la cabine. Un grand sergent au visage anxieux, à la main pleine de « quarters », envahit la cabine et se jeta sur la minuscule banquette, sous l’appareil téléphonique.
    Michael sortit dans la rue, et, le long du trottoir bordé de bistrots, se dirigea vers le Club local de la Croix-Rouge. Il s’assit devant l’une des tables maculées, parmi les soldats vautrés dans les larges fauteuils de bois, parmi ceux, qui, comme lui, écrivaient à de lointains destinataires.
    « Voilà, pensa Michael en tirant à lui une feuille de papier, m’y voilà, au pied du mur, prêt à faire ce que j’avais dit que je ne ferais jamais, ce qu’aucun de ces garçons innocents et las ne pourrait jamais faire. J’utilise mes amis, et leur influence, et mes privilèges civils. Cahoon a peut-être raison d’être désappointé. » Il était facile d’imaginer ce que devait penser Cahoon, en ce moment, assis chez lui, près de l’appareil téléphonique. « Ces intellectuels, pensait probablement Cahoon, quoi qu’ils puissent dire, ils sont tous les mêmes. Quand le bruit des canons se rapproche un peu trop, ils découvrent tout à coup qu’ils ont mieux à faire ailleurs… »
    Il faudrait qu’il parle à Cahoon du capitaine Colclough, d’un type de la Commission d’Enquêtes fédérales, qui avait votre destin à la pointe de son stylo, et dont les décisions étaient irrémédiables et sans appel. Il faudrait qu’il lui parle d ’Ackermann et des dix combats

Lire des autres livres

Je suis une légende
Les rayons de la lampe solaire tuaient effectivement les germes ; mais cela n’expliquait rien. Neville mélangea le sulfure d’allyle au sang infecté, et les germes n’en semblèrent nullement dérangés. C’était incompréhensible : l’ail tenait les vampires à distance, et il était avéré que leur état proc... Puis...
Les cons
Notamment vis à vis du passé esclavagiste de la France. Tu les vois qui se flagellent avec des orties fraichement coupées : « Ha misère ! Que nous étions mauvais avec ces pauvres nègres ». Nous ? L'esclavage a été aboli avant la naissance d... Puis...
Book 2 - An Ill Fate Marshalling
par Glen Cook
He staggered forward, collided with a Tervola, instantly decked the man. His troops spread out. The enemy began to react, baring weapons and preparing spells. Varthlokkur hurled a spell of his own. Chaos spread like a plague. Wild spells rampaged through the headquarters, ignoring allegiances. In a... Puis...
Nightwoods
The difference was, now the trees were nearly bare and back then he hadn’t really cared about the answers. Lit couldn’t possibly have a concrete clue to go on, Bud thought, only pool hall rumors and bullshit lawman instinct, thus far clouded by his need for pills. And the suspicions were the consequ... Puis...
Comme tous les vrais savants, le vieux chimiste, à la veille de cette tentative décisive, n’était pas sans émotion. Accoudé à la haute fenêtre du laboratoire, il regardait tout pensif la nuit s’éteindre peu à peu sur la mer et sur la campagne d’où montaient des rumeurs mystérieuses. – R... Puis...