L'Arche de la rédemption

Lire ebook L'Arche de la rédemption
L'Arche de la rédemption
 
Prologue
     
    Le vaisseau mort était d’une beauté obscène.
    Skade commença à décrire autour une pseudo-orbite
hélicoïdale, les fusées de sa corvette ébauchant un staccato de poussées
correctrices. Le paysage d’étoiles se mit à tournoyer derrière le bâtiment, le
soleil du système s’éclipsant et reparaissant à chaque tour. L’attention de
Skade s’attarda un instant de trop sur le soleil, et elle eut la désagréable
impression qu’un poing se refermait sur sa gorge, annonçant une crise de mal de
l’air.
    Elle n’avait vraiment pas besoin de ça.
    Agacée, elle fit apparaître une image tridimensionnelle,
vitreuse, complexe, de son propre cerveau. Comme on épluche un fruit, elle
décortiqua les couches de néocortex puis de cortex, pelant les parties de son
encéphale qui ne l’intéressaient pas directement. Le filigrane argenté
représentant ses implants, calqué sur la topologie de son réseau synaptique
intrinsèque, s’illuminait spasmodiquement, traduisant le trafic neural des
paquets d’information. Les influx circulaient de neurone en neurone à la
vitesse d’un kilomètre à la seconde, dix fois plus vite que les signaux nerveux
biologiques, qui paraissaient, par comparaison, d’une lenteur exaspérante. En
réalité, elle ne percevait pas le déplacement de ces influx – ce qui
aurait exigé un niveau de conscience accru, à son tour accompagné d’une
accélération du trafic –, mais l’abstraction n’en révélait pas moins les
parties les plus actives de son cerveau boosté.
    Skade zooma sur une région spécifique des fonctions
cérébrales appelée area postrema , un ancien réseau de circuits nerveux
qui gérait les conflits entre la vision et l’équilibre. Son oreille interne n’éprouvait
que la pression constante de l’accélération, mais ses yeux percevaient l’image
mouvante, cyclique, du ciel qui tournoyait derrière la navette. Cette antique
partie de son cerveau ne parvenait à pallier ce décalage qu’en l’attribuant à
une hallucination. Elle envoyait donc un signal à une autre zone de l’encéphale
qui s’était développée pour protéger le corps des poisons qu’il pouvait
ingérer.
    Skade savait qu’il ne servait à rien de tenir son cerveau
pour responsable de cette nausée. Le lien poison/hallucination marchait
admirablement depuis des millions d’années. C’est ce qui avait permis à ses
ancêtres d’élargir leur régime alimentaire, en procédant à des expériences qui
n’auraient pas été possibles autrement. Mais ce n’était pas de mise ici et en
ce moment précis, à la limite glacée, périlleuse, d’un autre système solaire.
La seule chose sensée consistait à effacer cette caractéristique en recâblant
astucieusement la topologie de base, mais c’était beaucoup plus facile à dire
qu’à faire. Le cerveau était de nature holographique et bordélique, comme un
programme informatique tellement plein de verrues qu’il en aurait

Lire des autres livres

Le Manuscrit de Grenade
par
Grommela Pedro. Une nuit d’encre eût été préférable.Sa compagne resta silencieuse. Elle n’avait pas prononcé le moindre mot depuis leur départ. Taciturne, enfermée dans ses pensées douloureuses, elle l’avait suivi avec détermination et courage, sans se plaindre du train d’enfer qu’ils menaient depui... Puis...
Strata
All the characters in this book are fictitious, and any resemblance to actual persons, living or dead, is purely coincidental. Condition of Sale This book is sold subject to the condition that it shall not, by way of trade or otherwise, be lent, re-sold, hired out or otherwise circulated in any for... Puis...
Deux ans de vacances
- En descendant la rive. - Autruches entrevues. - Un rio qui sort du lac. - Nuit tranquille. - Le contrefort de la falaise. - Une digue. - Débris de canot. - L’inscription. - La caverne. Chapitre VIII – Reconnaissance dans l’ouest du lac. – En descendant la rive. – Autr... Puis...
The Madness of Gods and Kings
Euorn asked, a thin eyebrow rising sharply. Faeldrin debated which answer to give. A large part of him knew this was foolish at best, but that minor part of his mind screamed for action. Right or wrong, this needed to be done. “Have I ever been wrong?” “More times than I can count,” the Elf scout... Puis...
La porte du Limbreth
demanda Vandien au destrier noir qui avançait avec aisance aux côtés du chariot. L’animal s’ébroua. Ses oreilles étaient orientées vers l’avant et Vandien perçut le frisson de tension qui agitait soudain ses muscles. Lâchant un hennissement d’impatience, le destrier s’élança au trot. Les chevaux gri... Puis...