L'Ami commun - Tome II

Lire ebook L'Ami commun - Tome II
Auteur: Charles Dickens
DEUXIÈME PARTIE – GENS DE MÊME FARINE – (Suite)
    XIV – DE FERME PROPOS
    Le travail que Rokesmith avait fait toute la nuit n’était pas de nature à lui procurer un sommeil paisible. Il dormit cependant un peu vers le matin, et se leva plus affermi que jamais dans sa résolution. C’était bien décidé : le repos de mister et de missis Boffin ne serait troublé par aucun revenant. Muet et invisible, le spectre de John Harmon veillerait quelque temps encore sur la fortune qu’il avait abandonnée, puis il quitterait ces lieux où l’on menait une existence à laquelle il ne pouvait prendre part.
    Le secrétaire repassa dans son esprit tout ce qu’il s’était dit la veille. Ainsi qu’il arrive à bien des gens, il en était venu là sans s’apercevoir des forces accumulées de tous les incidents qu’avaient fait naître les circonstances. Lorsque dominé par la crainte qu’il devait au souvenir de ses premières années, lorsque effrayé du mal dont la fortune de son père avait toujours été la cause ou le prétexte, il avait conçu l’idée de sa première supercherie, ses intentions étaient pures. Le fait en lui-même paraissait innocent : cela durerait à peine quelques jours, peut-être quelques heures. La seule personne qui s’y trouvât mêlée était la jeune fille que lui imposait un caprice ; il n’avait à l’égard de miss Wilfer que les projets les plus honnêtes. S’il avait vu, par exemple, qu’elle en aimait un autre, que la pensée de ce mariage la rendait malheureuse, il se serait dit : n’employons pas cette fortune maudite à créer de nouvelles misères, et laissons-la aux seuls amis que nous ayons eus, ma sœur et moi, quand nous étions enfants.
    Lorsque plus tard, par suite du piége où il était tombé, il vit sa mort affichée sur tous les murs, il accepta vaguement le concours que les circonstances apportaient à ses projets, sans voir qu’il consacrait ainsi le passage de sa fortune entre les mains de mister Boffin. Quand il eut retrouvé ses anciens amis plus fidèles, plus dévoués que jamais ; quand, du poste de confiance qu’il occupait auprès d’eux, il put apprécier leur âme généreuse et ne leur découvrit pas de défauts, il se demanda s’il devait les dépouiller d’un argent dont ils faisaient si bon usage, et ne vit aucune raison de leur infliger cette épreuve.
    Il avait entendu dire à miss Wilfer elle-même, le soir où il était venu arrêter son logement, que ce mariage n’aurait été pour elle qu’une affaire d’intérêt. Après un an de relations quotidiennes, il avait essayé de lui ouvrir son cœur ; et non-seulement elle avait rejeté ses avances, mais elle s’en était offensée.
    Lui convenait-il d’avoir assez peu de fierté pour acheter celle qu’il aimait, ou d’être assez lâche pour la punir de ce qu’elle ne l’aimait pas ? Et cependant s’il se faisait connaître il ne pouvait recouvrer son héritage qu’en ayant cette honte, ou y

Lire des autres livres

The Profiler
par Pat Brown
It was 1996, the year the Sexual Homicide Exchange became a reality. The 1987 unsolved homicide of army private Sarah Andrews, found brutally murdered behind a bar, was brought to me courtesy of Manny, a bounty hunter–private investigator I met during a class in bail enforcement. Manny insisted the... Puis...
La Communauté de l'Anneau
Ce fut alors le tour de Frodon d’être content de lui. Il caracolait sur la table, et quand il arriva une seconde fois au La vache sauta par-dessus la Lune, il bondit en l’air. Bien trop vigoureusement ; car il retomba, bang, dans un plateau rempli de pots, glissa, et roula à bas de la table avec fra... Puis...
De toute évidence, il y avait du Vautrin là-dessous. Cela ressemblait à tant d’autres disparitions ménagères qu’on n’avait jamais pu expliquer et qui avaient été mises sur le compte des Trois Frères ! On ne douta plus dès lors qu’Elie, Siméon, Hubert ne fussent de retour et qu’ils eussent accom... Puis...
Turbulences
Pour commencer, Jennifer avait besoin d’une séquence de trajet vers le boulot, pour l’introduction avec Marty en voix off (« Nous avons interrogé Frederick Barker, un ancien fonctionnaire de la FAA, et maintenant un défenseur controversé de la sécurité aérienne »). Barker avait suggéré un point de p... Puis...
A Time for Hanging
Martha Randall burst into the sheriff's office, looking wildly around her.  "My husband," she said.  "Where's my husband?" "He ain't around here," Vincent said.  "Is he supposed to be?" "I don't know," she said.  "I thought he might be."  She looked around and saw Jack and Charley.  "I'm sorry I bot... Puis...