L'abandon de la mésange

Lire ebook L'abandon de la mésange
L'abandon de la mésange
d’attelage se
refermèrent en silence et tous les voyageurs se figèrent, horrifiés. On s’était
attendu à un claquement métallique, pas à ce son étouffé. Élise, elle, avait
entendu son père faire « hoah !  » et elle vit qu’il s’était
empalé sur les mâchoires. Pendant quelques secondes, seul M. Gratton
parla, prenant tout le monde à témoin du geste héroïque de Clovis.
    – Il a sauvé la vie du petit gars !
Vous avez vu ? S’il l’avait pas attrapé, c’est le petit gars qui serait là
sur la voie à vomir du sang.
    Puis on entendit des cris. On appelait le
contrôleur, le conducteur, un médecin, les porteurs. Les femmes appelaient les
hommes, qui criaient le nom de leur femme. Elles pour qu’ils aident, eux pour
qu’elles ne regardent pas.
    Élise n’entendait que le râle de son père. Les
joues inondées de larmes, elle s’agenouilla à côté de lui, hypnotisée par ses
yeux grands ouverts.
    – Qu’est-ce que t’as fait, papa ?
    Il eut un air contrit et grimaça, plus de
regret que de douleur.
    – Je pense que je viens de me tuer,
Élise, parvint-il à dire péniblement.
    Wilson, le fils de M. Philippe,
s’approcha d’eux et regarda les dégâts causés par les mâchoires. Il hocha la
tête, tant d’incrédulité que d’impuissance. Il se pencha ensuite pour parler
doucement à Clovis, qui n’attendait qu’une confirmation de son propre
diagnostic.
    – Si seulement vous pouviez vous
évanouir, monsieur Lauzé, avant que les hommes rouvrent les mâchoires…
    – Je sais… C’est ce qui va m’achever…
    Imitant Élise, le jeune homme lui baisa les
mains.
    – Va-t’en, Élise. Toi, Wilson, reste là,
au cas où…
    – Au cas où quoi, papa… ?
    – Au cas où je mettrais trop de temps à
mourir. Au cas où ma mort serait pas digne.
    Le contrôleur et le conducteur s’étaient
approchés. Il aurait été impossible à une ambulance ou à une voiture de
patrouille de les rejoindre. Le conducteur demanda doucement à Clovis de lui
dire quand il pourrait remonter dans sa locomotive. Élise était sans voix.
Quelqu’un tendit un verre d’eau que Wilson approcha des lèvres du blessé. Ce
dernier tenta de boire, mais il eut un haut-le-cœur et cracha du sang. Élise se
couvrit la bouche d’une main moite et tremblotante. Clovis pria le contrôleur
d’éloigner les gens, ce qui fut fait aussitôt. Élise eut le sentiment que les
voyageurs le faisaient à regret, curieux de connaître le sort de son père.
    – Embrasse ta mère et ta sœur pour moi.
C’est maintenant qu’on se dit adieu.
    Élise avait le sentiment d’avoir été projetée
dans un cauchemar dont on allait la tirer d’un moment à l’autre. Elle ne
pouvait que regarder les lèvres de son père et elle voyait claquer ses dents
rouges de sang. Elle s’approcha de lui, hésita, puis lui mit une main autour du
cou.
    – Ça va, papa. Je vais reculer l’horloge
et on va se réveiller tous les deux. Tu le sais,

Lire des autres livres

L'île des chiens
Pendant des siècles, on a consacré des écrits à la combustion humaine spontanée (CHS), mais pas toujours de manière convaincante. Des romanciers comme Melville et Dickens, pour ne citer qu’eux, se sont servis de la CHS pour démontrer que tout est lié dans l’existence, et que si vous êtes cruel et in... Puis...
Méduse
Elle ignorait où elle se trouvait… Elle avait dix-huit ans et était gardée captive dans un sanatorium, étourdie par les réapparitions sporadiques de ses souvenirs et l’impact de ce que lui révélaient ses sens hyperdéveloppés. Son cœur s’emballait et sa gorge était douloureuse tant elle voulait hurle... Puis...
Le Coeur de la Croix
« C’est par le nom qu’on connaît l’homme. » (Chrétien de Troyes, Perceval.)   Morgennes avait été sorti de son enclos, puis deux mamelouks l’avaient conduit au sommet de la colline de Hattin. De ces hauteurs, il observa un étrange corridor de soie qui, en ondulant au gré du vent, montait vers lui à... Puis...
La Huitième Porte
20" } @font-face { font-family: "Niagara Engraved" } @font-face { font-family: "Niagara Solid" } @font-face { font-family: "Old English Text MT" } @font-face { font-family: Onyx } @font-face { font-family: Parchment } @font-face { font-family: Playbill } @font-face { font-family: "Poor Richard" } @f... Puis...
Dirty Game
She’d been at Celia’s place for nearly nine months now, and it was starting to feel like home, like her place.‘Celia never used that room,’ said Dolly, tapping fag ash into an ashtray and taking another deep drag. ‘She kept it for best.’Trust Dolly to put forward reasons why not. ‘I know that,’ said... Puis...