La Terre de Tom Tiddler

Lire ebook La Terre de Tom Tiddler
Auteur: Charles Dickens

La Terre de Tom Tiddler
fortes présomptions que l’un
de nous deux le soit, si l’autre ne l’est pas. Est-ce l’homme
propre convenablement mis ou l’homme sale et indécemment
habillé ? Je ne dis pas lequel.
    – Ours plein de suffisance, répliqua
l’ermite, il ne se passe pas un jour sans que je ne sois fortifié
dans ma résolution par les conversations que je tiens ici ; il
ne se passe pas un jour sans qu’il ne me soit prouvé, par tout ce
que j’entends ou ce que je vois, combien je suis fort et combien
j’ai raison de persister dans ma résolution.
    Le voyageur, en se plaçant tout à fait à son
aise sur sa bûche de bois, tira sa pipe et se mit à la bourrer.
    – Or, dit-il, en faisant un appel au
ciel, qu’un homme, même abrité derrière des barreaux et drapé dans
une couverture, vienne me prétendre qu’il peut voir chaque jour des
hommes, des femmes, ou des enfants de tous les rangs, de toutes les
conditions, qui trouvent moyen de lui persuader que ce n’est pas la
plus insigne et la plus misérable des folies pour une créature
humaine que de se mettre en révolte contre toute la société et que
ce n’est pas aller trop loin (car c’est un cas extrême que de
renoncer à la commune décence humaine) – et que ces gens-là
viennent lui démontrer qu’il peut s’isoler de son espèce et
abandonner les habitudes de ses semblables sans devenir un triste
spectacle propre à réjouir le Diable (et peut-être les singes),
voilà quelque chose d’extraordinaire ! Je le répète, insista
le voyageur en commençant à fumer, la hardiesse de déraisonner
ainsi a quelque chose d’extraordinaire même dans un homme recouvert
d’un pouce ou deux de saleté et drapé dans une
couverture !
    L’ermite le regarda d’un air irrésolu,
retourna à son tas de suie et de cendres, et s’y coucha ; puis
se relevant, il revint aux barreaux, le regarda de nouveau avec
irrésolution, et à la fin lui dit avec mauvaise humeur :
    – Je n’aime point le tabac.
    – Je n’aime pas la saleté, répondit le
voyageur ; le tabac est un excellent désinfectant. Nous nous
trouverons donc bien tous les deux de ma pipe. C’est mon intention
de passer ici cette belle journée, jusqu’à ce que ce soleil béni
d’été se couche à l’occident, et, cela pour vous faire démontrer
quelle pauvre créature vous êtes, par la bouche de chaque passant
que le hasard pourra amener à votre porte.
    – Que voulez-vous dire ? reprit
l’ermite d’un air furieux.
    – Je veux dire que voici votre porte, que
vous êtes là et moi ici ; je veux dire que je suis persuadé
qu’il est de toute impossibilité morale que personne puisse venir
jusqu’à cette porte de quelque point du globe que ce soit, avec une
sorte d’expérience personnelle ou d’expérience due à un autre, et
que cette personne soit capable de me confondre et de vous
justifier.
    – Vous êtes un bravache arrogant et un
fanfaron, dit l’ermite, vous vous croyez profondément

Lire des autres livres

Seduction Never Lies
Then, and only then, she swam to the bank and climbed out, her legs shaking under her. She would normally have dried off in the sun, but this time she dragged her clothes on over her clammy skin, wincing at the discomfort, but desperate to get away. Cursing herself inwardly for the impulse which ha... Puis...
[Les lames du roi 2] Le Seigneur des Terres de Feu
Mais il correspond aussi à votre Assemblée des seigneurs, car c’est une réunion formelle de tous les comtes. Les comtes sont les seuls qui votent, et le seul vote important, ou qui soit contraignant pour le roi, est celui qui a lieu lorsque l’un d’eux lance un défi. Si les autres le soutiennent, le... Puis...
La Vérité sur Rocambole
Je passai toute la nuit à les lire. Elles avaient la longueur d’un volume in-8°. Combien de volumes ai-je fait avec cela ? Je n’en sais rien. Mais c’est qu’aussi celui qui les avait écrites ne s’était pas complu aux développements. C’était un véritable sommaire ; mieux que cela même, un compte-rendu... Puis...
André Breton, quelques aspects de l’écrivain
Il semble que cette «distraction» continuelle soit à la source d'un malaise tout moderne — et il n'y a pas de doute que pour l'âge classique par exemple, l'expression correcte de la pensée ait été tenue comme le moyen exemplaire d'assurer en même temps sa «mise en circulation» ainsi qu'à une monnaie... Puis...
L'Occupation
quelques mois auparavant, après une relation de six ans. Autant par lassitude que par incapacité à échanger ma liberté, regagnée après dix-huit ans de mariage, pour une vie commune qu’il désirait ardemment depuis le début. On continuait de se téléphoner, on se revoyait de temps en temps. Il m’a appe... Puis...