La Terre de Tom Tiddler

Lire ebook La Terre de Tom Tiddler
Auteur: Charles Dickens

La Terre de Tom Tiddler
Chapitre 1 Suie et cendres
    – Et pourquoi appelle-t-on cela la Terre
de Tom Tiddler ? demanda le voyageur.
    – Parce qu’il jette des sous aux
mendiants et aux vagabonds qui, naturellement, les ramassent,
répondit l’aubergiste. Et comme il fait cette aumône sur sa propre
terre qui était, vous le remarquerez, avant d’être à lui, celle de
sa famille, vous n’avez qu’à considérer les sous comme de l’or ou
de l’argent et à changer le nom de la propriété en celui du
propriétaire et vous saurez sur le bout de vos doigts le nom de la
plaisanterie des enfants, et cela est juste aussi, dit
l’aubergiste, avec son habitude favorite de regarder dans l’espace
à travers la table et la croisée, par-dessous la jalousie à moitié
tirée. Du moins, cela était considéré ainsi par plusieurs des
gentlemen qui ont pris des tasses de thé dans cette humble
salle.
    Le voyageur en ce moment prenait le thé avec
l’aubergiste qui tirait directement à boulet rouge sur lui.
    – Et vous l’appelez l’ermite ? dit
le voyageur.
    – C’est ainsi qu’on l’appelle, reprit
l’hôte, évitant de prendre aucune responsabilité personnelle, et on
le considère généralement comme tel.
    – Qu’est-ce qu’un ermite ? demanda
le voyageur.
    – Ce que c’est, répéta l’hôte, en se
passant la main sous le menton.
    – Oui, qu’est-ce que c’est.
    L’hôte se baissa de nouveau pour voir d’une
vue plus étendue dans l’espace, par-dessous la jalousie, et, avec
l’air embarrassé d’un homme peu accoutumé à une définition, il ne
fit point de réponse.
    – Je vais vous dire mon idée à ce sujet,
répliqua le voyageur : « C’est une abominable et sale
chose. »
    – M. Mopes est sale, on ne saurait
le nier, dit l’hôte.
    – Et d’une suffisance insupportable.
    – M. Mopes est, dit-on, infatué de
la vie qu’il mène, reprit l’hôte, comme faisant une autre
confession.
    – Un stupide et affreux renversement des
lois de la nature humaine, riposta le voyageur, et par égard pour
ceux qui travaillent à l’œuvre de Dieu d’une manière utile, tout à
la fois morale et physique, je mettrais la chose sous la roue d’un
moulin, si je le pouvais, et partout où je la trouverais, soit sur
une colonne, soit dans un trou, ou sur la Terre de Tom Tiddler,
soit dans les États du Pape, sur la terre d’un fakir hindou ou sur
n’importe quelle terre.
    – Je ne saurais mettre M. Mopes sous
la roue d’un moulin, dit l’hôte en secouant la tête très
sérieusement, mais il n’y a point de doute qu’il ne possède de
riches propriétés.
    – À quelle distance peut être la terre de
Tom Tiddler ? demanda le voyageur.
    – On la met à cinq milles, répondit
l’hôte.
    – Bien, quand j’aurai déjeuné, je m’y
rendrai. Je suis venu ici ce matin pour le trouver et le voir.
    – Il y en a beaucoup qui font ainsi,
observa l’hôte.
    La conversation se passait au cœur de l’été
d’une

Lire des autres livres

Kéraban-le-têtu
I – DANS LEQUEL ON RETROUVE LE SEIGNEUR KÉRABAN, FURIEUX D'AVOIR VOYAGÉ EN CHEMIN DE FER.   On s'en souvient sans doute, Van Mitten, désolé de n'avoir pu visiter les ruines de l'ancienne Colchide, avait manifesté l'intention de se dédommager en explorant le mythologique Phase, qui, sous l... Puis...
The Red Room
He has no qualms about seeking help; for the next few hours he’s in league with Akram, Mashe and the Iranians. There’s no way to hide it. He must consider the possibility that Akram has been followed to their meet, and that the Iranians would not have picked up on it if it was the Israelis trailing... Puis...
Métamorphose en bord de ciel
J'ai l'impression d'avoir toujours vécu ainsi, suspendu aux lèvres gourmandes d'une effeuilleuse dont le ventre commence à s'arrondir. Devenir père… Envie de ralentir pour avoir le temps d'apprécier. De perdre mon titre de plus mauvais cascadeur du monde et d'en gagner d'autres, plus intimes. De voi... Puis...
Les Piliers de la Terre
Lorsque, enfant, elle avait fait la traversée avec son père, c’était sur un des bateaux de guerre normands, de longs vaisseaux étroits, dont les flancs incurvés se terminaient en pointe à l’avant et à l’arrière. Il y avait une rangée de rames sur chaque côté et une voile de cuir carrée. Le navire qu... Puis...
Second Chances
We spent the nights spread-eagled like intergalactic starfish under our mosquito nets, longing for the cool of the morning. Sometimes we’d trudge down to the river and sit gasping as the cold water rushed around us. Under that burning sky, Kit was truly at peace for the first time since I’d known hi... Puis...