La Terre de Tom Tiddler

Lire ebook La Terre de Tom Tiddler
Auteur: Charles Dickens

La Terre de Tom Tiddler
Chapitre 1 Suie et cendres
    – Et pourquoi appelle-t-on cela la Terre
de Tom Tiddler ? demanda le voyageur.
    – Parce qu’il jette des sous aux
mendiants et aux vagabonds qui, naturellement, les ramassent,
répondit l’aubergiste. Et comme il fait cette aumône sur sa propre
terre qui était, vous le remarquerez, avant d’être à lui, celle de
sa famille, vous n’avez qu’à considérer les sous comme de l’or ou
de l’argent et à changer le nom de la propriété en celui du
propriétaire et vous saurez sur le bout de vos doigts le nom de la
plaisanterie des enfants, et cela est juste aussi, dit
l’aubergiste, avec son habitude favorite de regarder dans l’espace
à travers la table et la croisée, par-dessous la jalousie à moitié
tirée. Du moins, cela était considéré ainsi par plusieurs des
gentlemen qui ont pris des tasses de thé dans cette humble
salle.
    Le voyageur en ce moment prenait le thé avec
l’aubergiste qui tirait directement à boulet rouge sur lui.
    – Et vous l’appelez l’ermite ? dit
le voyageur.
    – C’est ainsi qu’on l’appelle, reprit
l’hôte, évitant de prendre aucune responsabilité personnelle, et on
le considère généralement comme tel.
    – Qu’est-ce qu’un ermite ? demanda
le voyageur.
    – Ce que c’est, répéta l’hôte, en se
passant la main sous le menton.
    – Oui, qu’est-ce que c’est.
    L’hôte se baissa de nouveau pour voir d’une
vue plus étendue dans l’espace, par-dessous la jalousie, et, avec
l’air embarrassé d’un homme peu accoutumé à une définition, il ne
fit point de réponse.
    – Je vais vous dire mon idée à ce sujet,
répliqua le voyageur : « C’est une abominable et sale
chose. »
    – M. Mopes est sale, on ne saurait
le nier, dit l’hôte.
    – Et d’une suffisance insupportable.
    – M. Mopes est, dit-on, infatué de
la vie qu’il mène, reprit l’hôte, comme faisant une autre
confession.
    – Un stupide et affreux renversement des
lois de la nature humaine, riposta le voyageur, et par égard pour
ceux qui travaillent à l’œuvre de Dieu d’une manière utile, tout à
la fois morale et physique, je mettrais la chose sous la roue d’un
moulin, si je le pouvais, et partout où je la trouverais, soit sur
une colonne, soit dans un trou, ou sur la Terre de Tom Tiddler,
soit dans les États du Pape, sur la terre d’un fakir hindou ou sur
n’importe quelle terre.
    – Je ne saurais mettre M. Mopes sous
la roue d’un moulin, dit l’hôte en secouant la tête très
sérieusement, mais il n’y a point de doute qu’il ne possède de
riches propriétés.
    – À quelle distance peut être la terre de
Tom Tiddler ? demanda le voyageur.
    – On la met à cinq milles, répondit
l’hôte.
    – Bien, quand j’aurai déjeuné, je m’y
rendrai. Je suis venu ici ce matin pour le trouver et le voir.
    – Il y en a beaucoup qui font ainsi,
observa l’hôte.
    La conversation se passait au cœur de l’été
d’une

Lire des autres livres

En ce sang versé
La défunte avait été allongée sur la longue table de bois sombre qui jouxtait une haute fenêtre protégée de vitres, onéreux privilège concédé aux malades que l’on soignait céans. Les deux hommes saluèrent l’abbesse en silence. S’adressant au mire Méchaud qu’elle connaissait et dont elle appréciait l... Puis...
Vision
Officer Lyle Winterman parked the squad car out of sight in an alleyway and walked two blocks to St. Luke’s Lutheran Church. Even with a streetlight every hundred feet Harbor Avenue seemed dark. Winterman kept his right hand on the holstered revolver at his hip. The flap of the holster was unsnapped... Puis...
Duma Key
C’était bien la dernière chose à laquelle je me serais attendu, le lendemain du jour où j’avais découvert que Tom Riley avait une liaison avec mon ex-femme (même si ma preuve n’aurait certainement pas tenu la route devant un tribunal), mais cela présageait bien des choses à venir. Ce ne fut pas la s... Puis...
Les Rats
La tante de Judy se mit en frais pour eux dès qu’ils arrivèrent et se révéla beaucoup moins idiote que Harris avait bien voulu dire en leur attribuant une petite chambre confortable avec un grand lit. Elle se retira après quelques sourires pour les laisser défaire leur unique valise. — Dis donc, dis... Puis...
En quelques minutes la cavalcade eut atteint la porte Royale, fermée depuis le couvre feu sonné. Dans le corps de garde, les mercenaires dormaient ou causaient des événements de la soirée. Grande avait été l’émotion parmi la garnison de Séville. Les moindres soldats savaient que la consigne la plus... Puis...