La rose de Raby

Lire ebook La rose de Raby
Auteur: C.L. Grace

La rose de Raby
encore.
    —- Votre repas, monsieur.
    Goodfellow ouvrit grande la porte et invita la fille à entrer. Celle-ci posa le plateau sur la table, souleva le pichet et remplit le gobelet Elle se tourna, les mains sur les hanches en une attitude provocante, et tapota le sol du pied.
    —
    Monsieur désire-t-il autre chose ?
    —
    Monsieur ne désire plus rien.
    Goodfellow indiqua du geste la porte ouverte.
    —
    Mais si c'est le cas, tu seras la première à le savoir. Dis au maître tavernier qu'il est bien bon de ne pas m'avoir oublié.

    La servante se hâta de sortir. Dans son dos, Goodfellow ferma la porte à clé et la verrouilla, puis il écouta un instant les pas qui s'éloignaient Il gagna la fenêtre, souleva la barre et ouvrit les volets pour regarder dehors. Il devait être environ six heures, estima-t-il, la nuit tombait déjà. Il avait pris une chambre qui donnait sur la cour derrière l'auberge. Il ferma les yeux pour profiter de l'odeur du printemps, le parfum délicat des jardins de simples, et celui des premières fleurs. Il regarda à droite puis à gauche. Les volets des chambres de chaque côté étaient clos, de même ceux des chambres au-dessus. Levant les yeux, il remarqua que les murs de l'auberge, un vieux bâtiment, étaient légèrement de guingois. Il aurait préféré des fenêtres garnies de vitres.
    Goodfellow sourit : il devenait difficile ! Ici, il ne se trouvait pas dans quelque somptueux manoir du Kent, ni dans un château près de la Loire. Les contrevents étaient assez costauds, la barre les maintiendrait clos.
    Goodfellow les ferma et risqua un coup d'œil par l'interstice : il n'était pas large. Les gonds en cuir étaient épais, résistants et sûrs, quant à la barre en bois, elle semblait aussi solide que du fer. Sentant son ventre crier famine, l'espion regagna la table, s'assit sur le tabouret et sortit de sa besace sa cuiller en corne avant de commencer à manger sa potée. La viande était fraîche mais très épicée; des herbes et des légumes coupés en dés agrémentaient la sauce épaisse. L'espion perçut un bruit au fond de la pièce; s'emparant d'une botte, il la jeta dans cette direction. Pour toute réponse il y eut un petit cri aigu, et des pattes qui détalaient, Goodfellow se remit à manger. Il se moquait des rats. Il avait dîné et dormi dans des endroits bien pires. Posant sa cuiller en corne, il prit la timbale de vin, renifla celui-ci avec soin, et but.
    — Robin Goodfellow ! murmura-t-il en riant.
    Ce n'était pas plus son nom que celui du rat qui l'avait dérangé. Il poursuivit son repas. Il était né Padraig Mafiach, de Clontarf, près de Dublin, et était entré au service du duc d'York comme archer, avant de découvrir rapidement qu'il avait un don pour les langues et pour le travestissement. À présent, il travaillait au service de l'Angleterre, portant des messages importants pour la Maison des Secrets de Londres. Cependant, comme le roi accomplissait un pèlerinage à

Lire des autres livres

la une! @page { margin-bottom: 0; margin-top: 0 } @font-face { font-family: "Fontbase"; font-weight: normal; font-style: normal; src: url(Fonts/AveriaSerif-Light.ttf) } @font-face { font-family: "SmallCaps"; font-weight: normal; font-style: normal; src: url(Fonts/Justus-Versalitas.ttf) } @font-face... Puis...
The War of the Ring
  I have already quoted (p. 104) my father's letter of 23 April 1944 in which he said that he had 'nearly done' the chapter which he called 'Gates of the Land of Shadow'. Since in the first fair-copy manuscript of this chapter the text goes on without a break through what was subsequently calle... Puis...
Aurélia
"Je comprends, me dis-je, j'ai préféré la créature au créateur; j'ai déifié mon amour et j'ai adoré, selon les rites païens, celle dont le dernier soupir a été consacré au Christ. Mais si cette religion dit vrai, Dieu peut me pardonner encore. Il peut me la rendre si je m'humilie devant lui; peut-êt... Puis...
Tueur de Dragons
D’après ce qu’il pouvait lire sur les indicateurs, ça n’allait pas bien du tout. La moitié des dérives et des moteurs ne répondaient plus, et les deux qui tournaient toujours faisaient un bruit qui laissait présager le pire. Makaisson entra en traînant la jambe. Félix ne l’avait jamais vu l’air aus... Puis...
The In Death Collection: Books 26-29
par J.D. Robb
MAYBE SHE was in a room she wasn’t entirely sure she’d been in before with the door shut. And locked. But it wasn’t hiding. It was working, Eve told herself. In a quiet place, where she wouldn’t be distracted. She could probably stay in here for the next twenty-four hours, no problem at all. She had... Puis...