La rose de Raby

Lire ebook La rose de Raby
Auteur: C.L. Grace

La rose de Raby
les maudits hors de France. Atworth se trouvait sur la place du marché de Rouen quand on avait brûlé la Pucelle.
    Il avait observé son corps maigre, émacié, se boursoufler dans la chaleur, pourtant, elle avait continué à prier d'une voix forte, tandis que son visage d'enfant abandonné disparaissait derrière le rideau de flammes. Et après ?
    Ces jours sombres au château de Rouen, où il était garde du corps de la duchesse Cécile d'York. Un lien s'était forgé, là-bas, qui durait encore. Rien ne l'avait changé, pas même quand Atworth avait été capturé par le vicomte de Sanglier, un jeune mécréant sans merci. Atworth avait vu en lui le reflet de son âme, et, de nouveau, un lien s'était forgé, une chaîne qui l'entravait toujours après tant d'années, et que Sanglier tenait encore.
    Après s'être enfui de France, Atworth était rentré dans son petit village, près de Cantorbéry. Il était devenu un homme hanté par ses démons. Ayant rapporté un important butin, il s'était établi riche propriétaire fermier, et s'était fiancé à la fille d'un seigneur; mais cela avait mal tourné. La fille était morte d'une de ces fièvres subites qui ravageaient le comté. Les affaires d'Atworth n'avaient jamais prospéré. Plus grave, partout où il allait, il voyait ces fantômes : la vieille qui le dévisageait depuis le fond d'une taverne. Ou bien, aux heures noires de la nuit, il regardait par sa fenêtre et voyait le visage de la sorcière, encadré de ses cheveux gris, ses yeux sans âme qui le fixaient avec défi, et sa bouche cernée de rouge. Elle était effrayante quand elle apparaissait sur la pelouse que diaprait la lune, devant la maison à colombages qu'il occupait. Atworth ne connaissait plus la paix.
    — Je suis devenu comme une bouteille dans la fumée, murmura-t-il.
    Il s'était précipité à Cantorbéry pour y chercher du réconfort Il avait prié, jeûné. Un frère qui l'avait entendu en confession avait pleuré à la litanie de ses péchés : meurtres, viols, vols et incendies volontaires, et lui avait refusé l'absolution tant qu'Atworth n'aurait pas accompli un pèlerinage. Atworth était parti outremer et avait connu la chaleur brûlante de la Palestine; au retour, il était passé par Rome pour obtenir l'absolution de l'un des propres confesseurs du pape; le prêtre lui avait imposé une vie de stricte observance.
    En rentrant à Cantorbéry, Atworth avait rejoint les frères du Sac, pour embrasser une vie de prière, de jeûne et de pénitence. Même là, son passé ne desserrait pas son étau de fer. Il avait été ordonné prêtre et avait acquis une réputation de sainteté et de confesseur perspicace.
    Dame Cécile d'York, la mère du roi, se souvenant de leurs liens anciens, s'était hâtée de venir confier son âme à ses bons soins, Atworth serra les mâchoires. Elle avait d'excellentes raisons de vouloir obtenir son absolution.
    Il murmura une prière. Il était trop dur ! Désormais, il

Lire des autres livres

Mayday
Dans la tour de contrôle de la base aérienne de Brady, l'opérateur alluma une cigarette au mégot rougeoyant de la précédente, posa ses pieds nus sur le conditionneur d'air portable, et attendit que quelque chose se passe. Il s'ennuyait prodigieusement, et il y avait de quoi. Le trafic aérien est plu... Puis...
La Dernière Année De Marie Dorval
On jouait Agnès de Méranie. Pour figurer une salle gothique on avait suspendu des trophées au plafond. Ces trophées étaient nature. Au moment où Dorval entrait en scène, une lance se détacha d’un trophée et lui tomba verticalement sur le front. Le fer de la lance déchira les chairs et lui fit une bl... Puis...
Hey Sunshine
Ron and Janice Dempsey went on to their party without the guest of honor, leaving Chase his welcome home present – a humungous brand-new SUV that dwarfed my ancient little sedan out in the parking lot. After Chase finished drooling over all the optional features and heavy chrome, we were almost late... Puis...
Sherlock Holmes
– La cuisinière désirerait savoir si elle peut voir monsieur. HOLMES, interrompant son morceau. – Où est-elle ? BILLY. – En bas dans la cuisine, monsieur. HOLMES. – Alors dites-lui que je ne pense pas qu'elle puisse me voir à cette distance-là. BILLY. – Elle dit qu... Puis...
Les prisonniers de Cabrera
L’approvisionnement donnait du mal à nos fourriers. Nous étions pourvus d’un fort chargement de biscuits, mais il s’épuisait vite. Nous devions, comme toute armée en campagne, réquisitionner (c’est un euphémisme) de quoi subsister. En fait, il s’agissait d’un pillage sous la menace de nos armes. Qua... Puis...