La rose de Raby

Lire ebook La rose de Raby
Auteur: C.L. Grace

La rose de Raby
PROLOGUE
    « Ô péché maudit de toutes les malédictions ! Ô traîtres homicides ! Ô
    iniquité ! »
    Chaucer, « Le conte du Pardonneur »,
    Les Contes de Cantorbéry
    La Mort était venue pour Roger Atworth, l'ancien soldat maintenant membre de la confrérie de l'ordre du Sac, à Cantorbéry,
    — Ô Jésus, miserere ! murmura le vieil homme.
    Il fixait la lumière qui passait sous la porte étroite. La Mort s'était glissée comme un assassin, se hâtant à pas feutrés le long d'une galerie, rapide à frapper depuis les ténèbres d'une ruelle. La Mort avait armé son piège.
    Atworth en savait long sur la souffrance : les douleurs qui traversaient sa poitrine et descendaient le long de son flanc gauche étaient comme un tocsin l'avertissant qu'il ne lui restait que peu de temps à vivre. Atworth voulut remuer, mais ses jambes, ses mains et ses bras étaient comme coulés dans une chape de plomb. Son esprit divaguait. Quel jour était-on ? Il avait perdu tout sens du temps. Les bons frères se préparaient à célébrer la fête de l'Annonciation, se rappela-t-il, qui avait lieu neuf mois avant Noël. Atworth eut une toux profonde et lécha les mucosités qui se formaient aux coins de sa bouche. Il ne verrait plus un autre Noël. Il ne s'agenouillerait plus en adoration devant la crèche, n'aiderait plus à la décorer avec du houx et du lierre, se demandant comme toujours si les baies rouge vif symbolisaient le sang du Christ. Atworth voulut se concentrer. Il s'y connaissait assez en sciences médicales pour identifier les symptômes de son mal. N'était-ce pas ainsi que frère Simon, l'infirmier, les décrivait? Son corps tout entier était dévasté par la souffrance. Il avait la gorge sèche, n'avait même pas pu manger les maigres restes que lui avait apportés la mystérieuse silhouette encapuchonnée.

    — Qui était-ce? murmura Atworth dans les ténèbres.
    Mais aussi, quelle importance? Il allait mourir et, comme tout bon soldat, il y était préparé. Il tenta de se rappeler les mots du psaume de la mort, le De profundis. Quel était-il, déjà? Le psaume 130?
    Du fond de l'abîme j'ai crié vers vous, Seigneur : Seigneur, écoutez ma voix!
    Que vos oreilles se rendent attentives au cri de ma
    [prière.
    Si vous tenez un compte exact des iniquités,
    [Seigneur...
    Atworth toussa. Il tenta de relever la tête, mais l'effort était trop difficile. Il fixa l'obscurité grandissante. Coupable! Oh, comme il se sentait coupable!
    Impossible d'arrêter les cauchemars qui déversaient leur noirceur, comme des eaux fétides, aigrissant son âme. C'était des cauchemars du temps de sa jeunesse, quand il combattait au nord de la France dans les troupes mercenaires, sous une bannière rouge et or. Un temps de pillages et de rapines : on incendiait des villages entiers ! Des hommes, des femmes et des enfants étaient fauchés comme des lis dans les prés.
    Roger Atworth secoua la tête. Il se rappelait une jeune femme qu'il avait

Lire des autres livres

La légende et les aventures héroïques, joyeuses et glorieuses, d'Ulenspiegel et de Lamme Goedzak au pays de Flandres et ailleurs.
Ulenspiegel et Lamme s’assirent sur ses bords, voyant passer sous les arbres feuillus jusques sur leurs têtes, comme voûte basse, hommes, femmes, fillettes et garçons se donnant la main, coiffés de fleurs, marchant hanche contre hanche, se regardant dans les yeux tendrement, sans rien voir qu&... Puis...
Le château du lac Tchou-An
    « Quand la servante m’apportera mon thé et mon riz du matin, se dit le juge Ti à son réveil, j’en profiterai pour lui demander ce qui semblait tant l’attrister hier au soir. » Hélas, ce ne fut pas la vieille femme qui frappa à sa porte, mais le jardinier. Le jeune homme lui souhaita une bonne ma... Puis...
La comtesse vit entrer un grand bel homme, bien fait, qui portait sur sa figure les traces de cette douceur, fruit de la force et du courage. Paz avait mis à la hâte une de ces redingotes serrées, à brandebourgs attachés par des olives, qui jadis s’appelaient des polonaises. D’abondants cheveux noir... Puis...
Dolores Claiborne
Joe Junior, lui, il avait compris, et quand il m’a attirée à l’écart, j’ai cru qu’il allait me poser la même question que Selena trois jours plus tôt, si bien que j’ai rassemblé mes forces pour lui faire le même mensonge. Mais il m’a demandé quelque chose de tout à fait différent : « Maman, qu’il a... Puis...
L'Ordre Des Rôdeurs
Quatre cibles avaient été placées à différentes distances et il tirait de l’une à l’autre, au hasard, sans jamais viser deux fois de suite la même. Avant de se rendre au château pour y discuter d’un message que le Roi avait envoyé au Baron, Halt lui avait donné des consignes. — Si tu vises deux fois... Puis...