La Compagnie Noire

Lire ebook La Compagnie Noire
Auteur: Glen Cook

La Compagnie Noire
1

LE LÉGAT
    Les prodiges et les présages n’ont pas manqué, s’il
faut en croire Qu’un-Œil. C’est de notre faute si nous les avons mal
interprétés. Le handicap de Qu’un-Œil ne diminue en rien son talent merveilleux
de visionnaire a posteriori.
    La foudre était tombée d’un ciel dégagé sur la
Colline nécropolitaine. Un seul éclair avait frappé la plaque de bronze qui
scellait la tombe des forvalakas et aboli pour moitié le sortilège de
réclusion. Il avait plu des pierres. Des statues avaient saigné. Des prêtres de
plusieurs temples avaient signalé des victimes sacrificielles sans cœur ni
foie. L’une d’elles s’était échappée après qu’on lui avait ouvert les
entrailles et n’avait jamais été rattrapée. À la caserne de la Fourche,
cantonnement des cohortes urbaines, l’image de Teux s’était complètement
retournée. Neuf soirs d’affilée, dix vautours noirs avaient volé en cercle
autour du Bastion. Puis l’un d’eux avait expulsé l’aigle qui occupait le sommet
de la tour de Papier.
    Les astrologues avaient refusé toute
interprétation, craignant pour leur vie. Un devin fou avait parcouru les rues
en annonçant la fin imminente du monde. Au Bastion, non seulement l’aigle avait
pris le large, mais le lierre des remparts extérieurs s’était flétri pour céder
le terrain à une plante grimpante, noire d’aspect, sauf à la lumière intense du
soleil.
    Mais c’est tous les ans la même chose. Les
imbéciles voient des présages dans n’importe quoi, après coup.
    Nous aurions dû davantage nous méfier. Nous
disposions de quatre sorciers moyennement doués pour nous prévenir contre les
lendemains ravageurs – mais pas compétents, loin de là, au point de savoir
lire l’avenir dans des entrailles de mouton.
    Les meilleurs augures restent quand même ceux qui
lisent dans les présages du passé. Ils accumulent des masses phénoménales
d’archives.
    Béryl, perpétuellement chancelante, menace à tout
moment de basculer dans un précipice de chaos. La reine des Cités Précieuses
est vieille, décadente, démente, elle empeste la dégénérescence et la
pourriture morale. Seul un imbécile s’étonnerait de tout ce qu’on voit se
faufiler la nuit dans ses rues.
     
    ***
     
    J’avais ouvert en grand tous les volets en priant
pour recevoir un souffle d’air du port, quitte à ce qu’il sente le poisson
pourri et le reste. Il n’y avait pas assez de vent pour agiter une toile
d’araignée. Je me suis épongé la figure et j’ai grimacé à l’adresse de mon
premier patient. « Encore des morpions, Frisé ? »
    Il a souri faiblement. Il était tout pâle.
« C’est le ventre, Toubib. » Frisé a le crâne comme un œuf d’autruche
poli. D’où son nom. J’ai consulté les tours de garde et le tableau de service.
Aucune corvée à laquelle il chercherait à se soustraire. « C’est grave,
Toubib. Vraiment.
    — Hum. » J’ai adopté une attitude

Lire des autres livres

Le jugement des etrangers
Après le petit déjeuner, Rosemary alla dans le bureau pour téléphoner au lycée. C'était le jour des résultats. Elle n'en finissait pas et je traversai le vestibule pour écouter à la porte du bureau. Il n'y avait rien à entendre, si ce n'est le tic-tac de l'horloge et le bruit de la circulation. Je f... Puis...
Christophe Colomb : le voyageur de l'infini
Au loin, on apercevait distinctement les murailles de Cordoue et, se détachant derrière elles, sa cathédrale, jadis utilisée par les Maures comme mosquée. Cristovao soupira d’aise. Bientôt, il pourrait mettre pied à terre et se reposer des fatigues de son épuisant périple. Cela faisait presque quinz... Puis...
Le Péril bleu
L’ASSAUT DU CIEL III – À L’ASSAUT DU CIEL Et l’annonce de la découverte Le Tellier courut au long des fils télégraphiques et traversa les océans sur l’onde hertzienne ou dans le câble sous-marin. Aussitôt, la masse des explorateurs, partout disséminés en quête du Sarvan... Puis...
Séduire un séducteur
Comme la première fois, Jack attendit que tous les prétendants aient quitté le château, puis il ouvrit sa tabatière en étain. L’armure de vent et l’épée magique réapparurent. Jack revêtit l’armure, se saisit de l’épée. Whoosh ! En un éclair, il se retrouva devant le vilain troll. L’affrontement dura... Puis...
Sa direction était sud-ouest, et, en trois jours, il franchit les sept cent cinquante lieues qui séparent le groupe de La Pérouse de la pointe sud-est de la Papouasie. Le ler janvier 1863, de grand matin, Conseil me rejoignit sur la plate-forme. « Monsieur, me dit ce brave garçon, monsieur me perm... Puis...