La Belgariade, Tome 3 : Le Gambit Du Magicien

Lire ebook La Belgariade, Tome 3 : Le Gambit Du Magicien
Auteur: David Eddings

La Belgariade, Tome 3 : Le Gambit Du Magicien
couleur de rouille était maculée de taches de boue et arborait une
nouvelle déchirure, témoignage de son combat rapproché avec un arbre
intempestif.
    — Allons,
Père, il fallait bien que je réduise la fracture. Tu n’aurais pas voulu que l’os
se ressoude de travers, si ?
    — Je suis
sûr que ça te fait plaisir, au fond, accusa-t-il.
    — La
prochaine fois tu te débrouilleras tout seul, déclara-t-elle froidement en
lissant sa robe grise.
    — Je ne
pourrais pas avoir quelque chose à boire ? grommela Belgarath à l’immense
Barak.
    Le comte de
Trellheim se dirigea aussitôt vers la coupée.
    — Tu
pourrais aller chercher un pot de bière pour Belgarath ? demanda-t-il au
matelot qui se trouvait au dehors.
    — Comment
va-t-il ? s’enquit celui-ci.
    — Il est de
mauvais poil, répondit Barak. Et ça ne va pas s’arranger tout seul. Alors
grouille-toi.
    — J’y vais,
annonça le matelot.
    — Sage
décision.
    Voilà encore un
sujet d’étonnement pour Ce’Nedra. Les nobles de la bande donnaient l’impression
de traiter ce vieillard déguenillé avec un respect prodigieux ; pourtant,
à sa connaissance, il n’était même pas titré. Elle pouvait énoncer avec un luxe
de détails l’ordre des préséances entre un baron et un général des légions
impériales, un grand-duc de Tolnedrie et un prince héritier d’Arendie, le
Gardien de Riva et le roi des Cheresques ; mais elle n’avait pas la
moindre idée du rang que les sorciers occupaient dans la hiérarchie. D’abord,
le matérialisme tolnedrain se refusait à admettre l’existence des sorciers.
Certes, dame Polgara, qui portait des titres de la moitié des royaumes du
Ponant, était la femme la plus respectée du monde, mais Belgarath n’était qu’un
vagabond, un aventurier  – doublé, pour l’essentiel, d’un fléau majeur. Et
Garion était son petit-fils.
    — Bon, et
si tu nous racontais ce qui t’est arrivé, maintenant ? disait dame Polgara
à son patient.
    — J’aimerais
autant pas, répondit-il sèchement.
    Dame Polgara se
tourna vers le prince Kheldar.
    L’étrange petit
aristocrate drasnien au visage pointu et au rictus sardonique était vautré sur
un banc, une expression parfaitement impertinente inscrite sur toute sa
personne.
    — Eh bien,
Silk ? reprit-elle.
    — Je suis
sûr, mon vieil ami, que vous comprenez ma situation, fit-il à l’attention de
Belgarath, dans une superbe démonstration d’hypocrisie. Même si j’essayais de
garder le secret, elle réussirait à me tirer les vers du nez  – et je
doute fort que ça soit très agréable.
    Belgarath braqua
sur lui un regard inflexible en reniflant de dégoût.
    — Je ne le
fais pas de gaieté de cœur, vous vous en rendez bien compte.
    Belgarath se
détourna, écœuré.
    — Je savais
bien que vous comprendriez.
    — Accouche,
Silk ! insista Barak, impatiemment.
    — C’est
très simple, en vérité, commença Kheldar.
    — Sauf que
tu vas compliquer

Lire des autres livres

Bloodheir
Next The God Who Laughed made the Kyrinin, and the Light, who sang, made the Saolin. Then the fell Wildling, The Spear, made the Whreinin. The maker of the last of the five was to be The Goddess. More than any save The God Who Laughed, she loved the green places of the world. More than any save The... Puis...
Chourmo
Dans ma tête, ça s’agitait dans tous les sens. J’avais laissé Mourad devant le bâtiment d’Anselme. Il avait glissé le sac plastique avec le flingue dans la boîte à gants, puis il avait dit « Salut ». Sans même se retourner pour me faire un signe. Il en avait gros sur la patate, c’était sûr. Anselme... Puis...
Murder is Easy
He had, he felt, proceeded as far as he could with indirect inquiries. It was inevitable that sooner or later he would be forced into the open. He felt that the time had come to drop the book-writing camouflage and reveal that he had come to Wychwood with a definite aim in view. In pursuance of this... Puis...
LARMES DE SANG
Toute copie ou utilisation en image , sonore, ou écrit sans autorisation préalable de son auteur s'expose aux sanctions pénales prévues. GERALD DELABY LARMES DE SANG La découverte des autres Passe par la découverte De soi-même. Gérald Delaby. Le destin Le destin, pour certains n'existe pas. Il est... Puis...
Un firmament si étoilé, si calme, qu’en le regardant on se demandait involontairement : Peut-il vraiment exister des méchants sous un si beau ciel ? – et cette pensée est encore une pensée de jeunesse, cher lecteur, de la plus naïve jeunesse. Mais puissiez-vous avoir le cœur bien longtemps jeune !En... Puis...