La Belgariade, Tome 3 : Le Gambit Du Magicien

Lire ebook La Belgariade, Tome 3 : Le Gambit Du Magicien
Auteur: David Eddings

La Belgariade, Tome 3 : Le Gambit Du Magicien
revinrent bientôt en disant : « Ces créatures sont
monstrueuses et difformes. Tu es un démon envoyé pour abuser notre peuple et le
mener à sa perte, pas un serviteur du Grand Dieu UL. Nous attendons toujours la
preuve de la grâce d’UL. »
    Alors d’eux tous
Gorim conçut une grande lassitude. Il leur cria au plus fort de sa voix : « Je
vous le dis, mes frères, c’est la voix d’UL que vous avez entendue. J’ai
beaucoup souffert pour vous. Maintenant, je retourne à Prolgu, le séjour des
bienheureux. Que ceux qui le souhaitent me suivent ; les autres peuvent
demeurer ici. »
    Il se détourna
et s’en alla vers la montagne. Quelques-uns partirent avec lui, mais presque
tous les autres restèrent en arrière à invectiver Gorim et ceux qui l’accompagnaient :
« Où est le miracle qui nous prouve la faveur d’UL ? Nous n’obéirons
pas à Gorim et ne le suivrons pas sur la route de la ruine et de la destruction. »
Alors Gorim abaissa son regard sur eux avec une profonde tristesse et leur
parla pour la dernière fois : « Vous attendiez un miracle de moi, eh
bien contemplez, celui-ci. Ainsi que l’a annoncé la voix d’UL, vous vous
desséchez déjà comme les branches d’un arbre élagué. En vérité, de ce jour, la
mort est sur vous. » Et il mena dans les montagnes, jusqu’à Prolgu, le
petit nombre qui avait choisi de l’accompagner.
    Les hommes
restés en arrière se raillèrent de Gorim et rentrèrent sous leur tente pour
brocarder les fous qui l’avaient suivi. Ils rirent et se gaussèrent pendant une
année. Puis ils cessèrent de rire car leurs femmes étaient stériles et ne
portaient pas d’enfants. Avec le temps, le peuple se flétrit, dépérit, et cessa
d’être.
    Les compagnons
de Gorim édifièrent une cité à Prolgu. L’Esprit d’UL était avec eux, et ils
connurent la paix parmi les êtres contrefaits qui avaient nourri Gorim. Celui-ci
vécut de nombreuses vies. Après lui, on donna le nom de Gorim à tous les Grands
Prêtres d’UL, et tous moururent chargés d’ans. Pendant un millier d’années, la
paix d’UL fut sur ses enfants. Ils en vinrent à croire que cela durerait
toujours.
    Puis Torak vola
l’Orbe créée par le Dieu Aldur, et ce fut le début de la guerre des Dieux et
des hommes. Brandissant l’Orbe, le Dieu maléfique ouvrit la terre en deux, et
la mer s’engouffra dans l’abîme. L’Orbe infligea une terrible brûlure à Torak,
qui se réfugia en Mallorée.
    Comme la terre
avait été mise en rage par sa blessure, les créatures qui vivaient jusqu’alors
en harmonie avec le peuple ulgo devinrent folles. Elles se dressèrent contre
les enfants d’UL, renversant les cités, tuant leurs habitants, et ne laissèrent
que peu de survivants.
    Ceux qui
réchappèrent au massacre se réfugièrent à Prolgu. Les monstres n’osèrent pas
les suivre, redoutant la colère d’UL. Si forts furent les cris et les
lamentations de ses enfants qu’UL s’en émut et leur

Lire des autres livres

The Charnel Prince
Thanks also to Elizabeth Haydon, Melanie Rawn, Katherine Kurtz, Robin Hobb, John Maddox Roberts, and Charles de Lint for their kind words about The Briar King. Thanks to my readers: T. Karen Anderson, Nancy Baker, Kris Boldis, Marshal Hibnes, Chris Hodgkins, Lanelle Keyes, Eugenia Mansfield, Charlie... Puis...
L'homme qui vendit la Lune
Les cris et les huées s’apaisèrent à mesure que le service d’ordre autoproclamé obtenait des excités qu’ils se rassoient. Debout à son pupitre près du président de séance, l’orateur semblait inconscient du charivari. Son visage d’une neutralité qui confinait à l’insolence restait de marbre. Le prési... Puis...
Made You Up
Mr. Gunthrie slapped his newspaper down on his desk. “Yessir?” “I AM TIRED OF THAT DAMN LIGHT FLICKERING.” The light over my desk flickered as he said it, mocking him. “Do you want me to do something about it, sir?” I asked. I could hardly keep my eyes open. My dreams had been less than restful late... Puis...
Artemis Fowl
— Mulch ! Qu’est-ce qui se passe ? Quelle est votre situation ? Foaly tapait fébrilement sur son clavier. — Nous n’avons plus aucun son. Ni aucun mouvement. — Mulch, bon Dieu, dites-moi quelque chose ! — Je scanne ses fonctions vitales… Oh, là, là ! — Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a ? — Son cœur bat à un... Puis...
Comment, dira-t-on, à une entreprise d’intérêt public, agissant exclusivement pour le compte de cet intérêt et sans arrière-pensée d’égoïsme, intéresser le public, alors qu’il se compose d’individualités que le motif seul du lucre ou de l’intérêt privé détermine ? Comment trouver à une pareille soci... Puis...