La barriere Santaroga

Lire ebook La barriere Santaroga
Auteur: Herbert,Frank

La barriere Santaroga
il se demanda quel pouvait bien être le dieu qu’il
remerciait. Une pensée curieuse, sans queue ni tête, suspendue comme un bout de
ficelle dans les eaux vertes de son esprit.
    Jenny se mit à défaire le colis ; il contenait une part
de fromage doré, deux bouteilles de bière, des galettes de sarrasin, un pot
blanc qui glouglouta lorsqu’elle le prit.
    Il se demanda depuis quand on les avait exposés.
    Dasein eut brusquement l’impression d’être un papillon
enfermé dans une cage de verre, une petite chose qui voletait éperdument contre
ses barrières, abandonnée et confuse.
    — Chéri, je te fatigue. Jenny lui mit une main sur le
front. Cela l’apaisa, le calma. Le papillon de ses émotions se posa sur une
grosse branche verte ; la branche était attachée à un arbre robuste dont
il percevait le tronc comme une part de lui-même – une source de force
inépuisable.
    — Quand te reverrai-je ?
    — Je reviendrai demain dans la matinée.
    Elle lui envoya un baiser, hésita, se pencha vers lui :
souffle au doux parfum de Jaspé, effleurement des lèvres.
    Dasein la contempla jusqu’à ce que la porte d’entrée se
referme sur elle.
    Une brève sensation d’angoisse l’effleura, impression vague
d’avoir perdu contact avec la réalité, illusion que la chambre n’existait plus,
maintenant que Jenny l’avait quittée. Dasein émietta le fromage, l’enfourna
dans sa bouche et sentit la présence apaisante du Jaspé, sentit sa conscience s’épanouir,
devenir ferme et docile.
    Qu’est-ce que la réalité, après tout ? Elle est
aussi finie qu’un morceau de fromage, et comme tout ce qui est limité, tout
aussi corrompue par l’erreur.
    Alors, il fixa fermement ses pensées sur la maison que Jenny
lui avait décrite, s’imagina en train de franchir le seuil en la portant dans
ses bras – sa femme… Il y aurait des cadeaux, du Jaspé offert par « la
bande », des meubles aussi… Santaroga prenait soin des siens.
    Ce sera une existence magnifique, se dit-il.
    Magnifique… magnifique… magnifique…
     
    FIN
    ----
    [1] Variante américaine de
la belote. N.d.T.
    [2] Un
peu plus de 98   000 kilomètres. N.d.T.

Lire des autres livres

La Femme disparue
fit le magistrat en affectant un air bourru. – Excusez-moi, répondit le survenant avec un affable sourire. J’ai l’honneur, je crois bien, de parler à monsieur le juge d’instruction Dubard… – Après vous être introduit ici sans autorisation… – Je le reconnais, monsieur le juge. J’ai cédé à ma nature,... Puis...
L'immortel
Il était seul et soûl, avec cet air de noyé que les noctambules traînent toujours au petit matin. On dirait qu’ils reviennent de l’autre bout du monde et qu’ils voudraient qu’on les plaigne ou qu’on les embrasse, après tout ce qu’ils ont vécu. Sa compagne, une Thaïlandaise qui répondait au nom de Ki... Puis...
Le souffle de Seth
Amonked remontait rapidement la large chaussée, imposant une allure que peu d’hommes étaient capables de soutenir longtemps. Les quatre porteurs chargés de la chaise qu’il avait dédaignée se hâtaient derrière lui. Bak les avait surpris plus d’une fois en train d’essuyer leur front avec ostentation e... Puis...
Le ventre des lucioles
Japp Le ventre des lucioles Pour Viviane M., Joanne D., et Hanna M.-A. île minuscule portée par des vagues amies. Flammarion, 2001 CAMPAGNE FRANÇAISE, ENTRE LYON ET CHAMBÉRY, 24 SEPTEMBRE. - Tu es vraiment sûr de savoir te servir de cet engin ? Frédéric prit l'air vachard, et déclara d'une voix gra... Puis...
Power play
"Sorry to interrupt," she said with a quick smile for the distinguished, middle-aged man sitting across the desk from Talia, "but there's someone to see you, Talia." "A student?" Talia frowned slightly, glancing up from the sales figures she was going over with Harold Grayson, her boss. Harold was t... Puis...