La barriere Santaroga

Lire ebook La barriere Santaroga
Auteur: Herbert,Frank

La barriere Santaroga
retrouver l’idée qui l’avait ainsi perturbé, n’y
parvint pas. Ce n’était qu’un trouble passager, sans importance, une ride
fugace sur un lac qui sinon se calmait peu à peu. Dasein se laissa baigner et
noyer par ses eaux calmes et vertes. Il se rendit compte alors qu’il était seul
dans la chambre avec Jenny.
    Le calme personnifié : avec ses yeux bleus au coin
desquels se plissait une ride amusée, ses lèvres pleines et souriantes.
    Elle portait une robe orange, un ruban orange noué dans ses
cheveux bruns.
    Jenny déposa un paquet sur la table de nuit, se pencha, l’embrassa –
lèvres chaudes, sensation de paix profonde, de partage. Elle se sépara de lui,
s’assit à ses côtés, lui prit la main.
    Dasein ne l’avait jamais trouvée aussi belle.
    — Oncle Larry dit que tu dois te reposer cet après-midi
mais que tu pourras quitter l’hôpital dès samedi.
    Dasein tendit la main, fit courir ses doigts dans cette
chevelure douce comme la soie, si sensuelle.
    — Pourquoi ne pas nous marier dimanche ?
    — Oh, chéri !…
    À nouveau elle l’embrassa, s’écarta, prit un air sérieux :
    — Je ferais mieux d’arrêter là pour aujourd’hui. Nous
ne voulons pas te fatiguer. Tressaillement de la fossette sur sa joue. « Tu
dois être en pleine forme pour dimanche. »
    Dasein attira sa tête contre lui, lui ébouriffa les cheveux.
    — Nous pourrons avoir une des maisons du nouveau
lotissement, murmura-t-elle. Nous serons près de Cal et Willa. Chéri, chéri, je
suis si heureuse…
    — Moi aussi.
    Elle se mit à lui décrire la maison, le jardin, la vue…
    — Tu en as déjà choisi une ?
    — Je suis allée faire un tour là-bas, pour rêver, pour
espérer…
    Cette maison, c’était tout pour elle : c’était
important pour une femme d’avoir un foyer convenable pour commencer sa vie avec
l’homme qu’elle aimait. Il y avait même un vaste garage avec assez de place
pour installer une boutique… et un labo.
    Dasein s’imagina la voiture de Jersey Hofstedder installée
dans le garage qu’elle avait décrit. C’était une pensée évocatrice de
continuité, de contentement béat, de sagesse paysanne devant les bonnes choses
et le ténia des vendanges.
    Le paquet posé sur la table de nuit attira son attention.
    — Qu’y a-t-il dans ce paquet ?
    — Quel paquet ?
    Elle leva la tête et se tourna pour suivre la direction de
son regard. « Oh, ça ! C’est la bande, à la Coopé… ils t’ont préparé
un colis de bienvenue. »
    — Du Jaspé ?
    — Bien entendu. Elle se rassit, rectifia l’ordonnance
de sa chevelure.
    Dasein se vit l’espace d’un instant en train de travailler à
la chaîne d’empaquetage.
    — Où vais-je travailler ?
    — Oncle Larry te voudrait à la clinique. Mais avant, on
va se prendre tous les deux un mois de lune de miel. Chéri… ça va être
tellement long, jusqu’à dimanche.
    À la clinique, songea Dasein. Plus comme patient,
Dieu merci ! Puis

Lire des autres livres

Il n’y avait pas eu de réception au château depuis longtemps ; mais sir Harry Lorridale et lady Lorridale, sœur unique du comte, étaient venus passer quelques jours chez lui. Cet événement causa une grande émotion dans le village et fit tinter plus que jamais la sonnette du petit magasin de miss Dib... Puis...
Book 08 - Petty Pewter Gods
par Glen Cook
Garrett? Where are you? Are you all right? Answer me if you can.” I could but I didn’t. She could not be sure I hadn’t fallen during our landing. Damn! If I had kept my mouth shut, if I hadn’t asked her her name, she couldn’t have been sure I hadn’t fallen earlier, when she was having too much fun t... Puis...
Poèmes saturniens @page { margin-bottom: 0; margin-top: 0 } @font-face { font-family: "Fontbase"; font-weight: normal; font-style: normal; src: url(Fonts/AveriaSerif-Light.ttf) } @font-face { font-family: "SmallCaps"; font-weight: normal; font-style: normal; src: url(Fonts/Justus-Versalitas.ttf) } @... Puis...
La Lionne blanche
Quand me suis-je tenu pour la première fois, seul et abandonné, face au visage tordu de l’effroi ? Je ne m’en souviens pas. Je suis prisonnier dans ce pays aux nuits trop courtes, où l’obscurité ne m’enveloppe jamais tout à fait. Et la peur se rappelle à moi maintenant, alors que je cherche une ouve... Puis...
Histoire de la philosophie. Tome I, L'Antiquité et le Moyen Âge. I. Période hellénique
Tome I, L'Antiquité et le Moyen âge. I. Période hellénique @page { margin-bottom: 5.000000pt; margin-top: 5.000000pt; } CHAPITRE VILES COURANTS D’IDÉES AUX DEUX PREMIERS SIÈCLES DE NOTRE ÈRE I. — CARACTÈRES GÉNÉRAUX DE LA PÉ[email protected] Rien de plus confus que l’histoire de la pensée intellectuelle a... Puis...