Kirinyaga: une utopie africaine

Lire ebook Kirinyaga: une utopie africaine
Auteur: Resnick, Mike

Kirinyaga: une utopie africaine
insectes.
    — Des insectes ? répéta-t-il. Pourquoi ?
    — Parce que le prochain insecte qui te piquera, que ce soit une araignée, un moustique ou une mouche, est certain de te tuer. Ton sang se mettra à bouillir à l’intérieur de ton corps, et tes os fondront. Tu voudras hurler ton agonie, mais aucun son ne pourra sortir de ta bouche.» Un silence, puis : «Ce n’est pas une mort que je souhaiterais à un ami, ajoutai-je avec le plus grand sérieux.
    — Ne sommes-nous pas amis, Koriba ?» Son visage ébène avait viré au gris cendré.
    «C’est ce que je croyais. Mais mes amis à moi honorent nos traditions. Ils ne s’en excusent pas auprès de l’homme blanc.
    — Je ne m’excuserai pas!» promit-il avec ferveur. Il cracha dans ses deux mains pour prouver sa sincérité.
    J’ouvris l’un des sacs que j’avais à la taille et en retirai une petite pierre polie provenant du bord de notre rivière voisine. «Porte cette pierre autour du cou, dis-je en la lui donnant. Elle te protégera des piqûres d’insectes.
    — Merci, Koriba!» fit-il avec une profonde gratitude, marquant le dénouement d’une crise de plus.
    Nous parlâmes des affaires du village pendant encore quelques minutes, et il finit par me quitter. Je fis venir Mali, la mère du bébé, et la soumis au rituel de purification, afin de lui permettre de concevoir à nouveau. Je lui donnai aussi un onguent pour apaiser la douleur de ses seins, qui étaient lourds de lait. Je m’installai alors auprès du feu devant ma borna et me mis à la disposition des miens, pour trancher des litiges sur la propriété de poulets et de chèvres, distribuer des gris-gris contre les démons, et enseigner les usages anciens.
    Quand vint l’heure du repas du soir, plus personne ne pensait au bébé mort. Je mangeai seul dans ma borna, comme il seyait à mon rang, le mundumugu vivant et mangeant toujours à l’écart de son peuple. Lorsque j’eus terminé, je m’enroulai dans une couverture pour me protéger du froid et descendis le chemin de terre qui menait à l’endroit où étaient groupées toutes les autres bornas. Le bétail, les chèvres et les poulets étaient parqués pour la nuit, et les miens, qui avaient tué et mangé une vache, étaient à présent en train de chanter et de danser en buvant de grandes quantités de pombe. Tandis qu’ils s’écartaient pour me laisser passer, je m’approchai du chaudron et me servis une louche de pombe, puis, à la demande de Kanjara, j’éventrai une chèvre et lus dans ses entrailles, où je vis que la plus jeune épouse de Kanjara allait bientôt concevoir, ce qui donna lieu à de nouvelles réjouissances. À la fin, les enfants me pressèrent de leur raconter une histoire.
    «Mais pas une histoire de la Terre, se plaignit l’un des plus grands. Nous en entendons tout le temps. Cette fois, nous voulons une histoire qui parle de Kirinyaga.
    — D’accord, dis-je. Rassemblez-vous tous autour de moi, et je vous raconterai

Lire des autres livres

Et si c’était vrai
par Marc levy
— C’est une option, allez, dépêche-toi. Ils se rendirent tous deux, déguisés en médecin et ambulancier, vers le garage. — Elle a fait la guerre, ton ambulance ! — Pardon, j’ai pris ce que je trouvais, je vais me faire engueuler bientôt ! Tu n’as qu’à me parler avec des sous-titres en allemand. Je rê... Puis...
Le concept de l'angoisse
Laissons cet aventureux poursuivre son chemin sans nous soucier de savoir s'il a rencontré l'épouvante. Mais je dirai seulement que cet apprentissage même est une aventure qu'il nous faut tous subir, si nous ne voulons notre perdition, faute de n'avoir jamais connu l'angoisse ou en nous y engloutiss... Puis...
Incarceron
Donc c’est à nous de changer le monde.   LES LOUPS D’ACIER   Finn pensa que l’abeille allait sortir de son nuage doré et se poser sur lui. Elle bourdonna près de lui et il fit un geste pour l’éloigner. Il se tourna vers Gildas. Le vieil homme vacilla ; Attia l’aida à s’asseoir. Désemparé, Jared tend... Puis...
Charting the Unknown
If they had it, they would have ruled the seas for much longer than they did. They were master sailors and making charts for ocean navigation as early as 1200 BC. Included in these often sophisticated maps were the locations of rocks, shallows, and suitable channels through narrow straits. These han... Puis...
ma vie parmi les ombres
J’ignorais qu’elle fût malade à ce point. Je ne voulais, ne pouvais pas le voir, conforté dans cet aveuglement par elle qui, pour rien au monde, n’aurait montré un signe de faiblesse capable d’affecter son commerce en l’obligeant à fermer le magasin. J’étais en quelque sorte complice de sa mort : un... Puis...