Kirinyaga: une utopie africaine

Lire ebook Kirinyaga: une utopie africaine
Auteur: Resnick, Mike

Kirinyaga: une utopie africaine
quoi ?
    — Te servir du harnais de sécurité.
    — Je n’ai jamais eu autant de raisons de ne pas mourir dans un accident de voiture.»
    Il força ses lèvres à sourire. «J’ai une surprise pour toi», dit-il, tandis que la voiture prenait de la vitesse et que, par-dessus mon épaule, je regardais ma borna pour la toute dernière fois.
    «Ah?»
    Il hocha la tête. «Nous nous y arrêterons sur le chemin du spatioport.
    — Qu’est-ce que c’est ?

    — Si je te le disais, ce ne serait plus une surprise.» Je haussai les épaules et me tus.

    «Nous allons devoir passer par les petites routes pour arriver à ce que je veux te montrer, poursuivit-il. Tu pourras jeter un dernier coup d’œil à ton pays.
    — Ce n’est pas mon pays.
    — Oh! tu ne vas pas recommencer…
    — Mon pays à moi grouille d’animaux, déclarai-je, inflexible. Ce pays-ci a été étouffé sous le béton et l’acier, ou recouvert par des rangs et des rangs de plantations européennes.
    — Mon père», dit-il d’un ton las, tandis que nous filions le long d’un immense champ de blé, «le dernier éléphant et le dernier lion ont été tués avant ta naissance. Tu n’as jamais vu le Kenya grouiller d’animaux sauvages.
    — Si.
    — Quand ?»
    Je montrai ma tête du doigt. «Là-dedans.
    — Ça n’a pas de sens.» Je voyais qu’il avait du mal à garder son calme.
    «Quoi donc ?
    — Que tu tournes le dos au Kenya pour aller vivre sur un planétoïde terraformé, tout ça parce que tu veux te réveiller en voyant paître une poignée d’animaux.
    — Je n’ai pas tourné le dos au Kenya, Edward, expliquai-je, patient. C’est le Kenya qui nous a tourné le dos, à nous.
    — Ce n’est pas vrai du tout. Le président et la majorité de ses ministres sont kikuyus. Tu le sais bien.
    — Ils se disent kikuyus. Cela ne fait pas d’eux des Kikuyus.
    — Mais c’est ce qu’ils sont! insista-t-il.
    — Les Kikuyus ne vivent pas dans des villes qui ont été construites par les Européens. Ils ne s’habillent pas en Européens. Ils n’adorent pas le dieu des Européens. Et ils ne conduisent pas des voitures européennes, ajoutai-je d’un ton lourd de sens. Ton vénéré président est encore un kehee   : un enfant qui n’a pas subi la circoncision rituelle.
    — Si c’est un enfant, c’est un enfant de cinquante-sept ans.
    — Son âge n’a pas d’importance.
    — Mais ce qu’il a accompli, si. C’est à lui qu’on doit le pipe-line turkana, qui a permis l’irrigation de toute la région de la frontière nord.
    — C’est un kehee qui apporte de l’eau aux Turkanas, aux Rendilles et aux Samburus, concédai-je. Qu’est-ce que les Kikuyus en ont à faire ?
    — Pourquoi t’obstines-tu à parler comme un vieux sauvage ignorant ? s’enquit-il, agacé. Tu as fait tes études en Europe et en Amérique. Tu sais ce que notre président a accompli.
    — Si je parle comme je parle, c’est justement parce que j’ai fait mes études en Europe

Lire des autres livres

01 - Les guerriers du silence
Les cinq satellites blessaient la voûte céleste assombrie de longues stries de lumière allant du vert émeraude au rouge sang. Elles se réfléchissaient sur les fruits et feuilles translucides des spuniers bercés par le souffle frémissant du vent coriolis. Artuir Boismanl avait l'impression que le cla... Puis...
Le Haut Druide de Shannara 2 - Tanequil
Ils suivirent d’abord les femmes et les enfants, dont ils avaient rejoint le flot continu le long des boyaux souterrains, puis les quittèrent pour emprunter d’autres tunnels et ne les revirent pas. Pen et les autres membres du petit groupe progressaient avec rapidité et détermination, se faufilant d... Puis...
Shadower
"Did you get him?" his partner asked. "He won't bother anyone again." McKnight raised his brows. "Your ship…?" Bone-weary, mercifully numb inside, Sabin blew out his breath. "Pax’s incinerator." His partner stared at him a long moment. "Sorry." "Me, too." McKnight stepped closer to his ship, raisin... Puis...
La Forêt des Mânes
— On en a déjà parlé, je crois. — On a parlé de numéros protégés. As-tu identifié les types qu’il a appelés au Nicaragua et en Argentine ? — Seulement au Nicaragua, pour l’instant. — Quel est le nom du mec ? — Eduardo Manzarena. Au volant de sa voiture, Jeanne sortit de sa poche le bordereau UPS piq... Puis...
L'Engrenage, mémoires d'un trader
J'y ai connu d'autres personnes, appris d'autres pratiques, découvert la réalité quotidienne d'une grande banque, avec ses lumières et ses zones d'ombre. Mes journées, déjà très lourdes, sont devenues trépidantes. Bientôt je m'habituerais à passer des centaines d'ordres quotidiens pour des montants... Puis...