Jacques le fataliste et son maître

Lire ebook Jacques le fataliste et son maître
Auteur: Denis Diderot

Jacques le fataliste et son maître
 
    Comment s’étaient-ils rencontrés   ? Par hasard, comme tout le monde. Comment s’appelaient-ils   ? Que vous importe   ? D’où venaient-ils   ? Du lieu le plus prochain. Où allaient-ils   ? Est-ce que l’on sait où l’on va   ? Que disaient-ils   ? Le maître ne disait rien   ; et Jacques disait que son capitaine disait que tout ce qui nous arrive de bien et de mal ici-bas était écrit là-haut.
     
    LE MAÎTRE
    C’est un grand mot que cela.
    JACQUES
    Mon capitaine ajoutait que chaque balle qui partait d’un fusil avait son billet.
    LE MAÎTRE
    Et il avait raison… »
    Après une courte pause, Jacques s’écria   : « Que le diable emporte le cabaretier et son cabaret   !
    LE MAÎTRE
    Pourquoi donner au diable son prochain   ? Cela n’est pas chrétien.
    JACQUES
    C’est que, tandis que je m’enivre de son mauvais vin, j’oublie de mener nos chevaux à l’abreuvoir. Mon père s’en aperçoit   ; il se fâche. Je hoche de la tête   ; il prend un bâton et m’en frotte un peu durement les épaules. Un régiment passait pour aller au camp devant Fontenoy   ; de dépit je m’enrôle. Nous arrivons   ; la bataille se donne.
    LE MAÎTRE
    Et tu reçois la balle à ton adresse.
    JACQUES
    Vous l’avez deviné   ; un coup de feu au genou   ; et Dieu sait les bonnes et mauvaises aventures amenées par ce coup de feu. Elles se tiennent ni plus ni moins que les chaînons d’une gourmette. Sans ce coup de feu, par exemple, je crois que je n’aurais été amoureux de ma vie, ni boiteux.
    LE MAÎTRE
    Tu as donc été amoureux   ?
    JACQUES
    Si je l’ai été   !
    LE MAÎTRE
    Et cela par un coup de feu   ?
    JACQUES
    Par un coup de feu.
    LE MAÎTRE
    Tu ne m’en as jamais dit un mot.
    JACQUES
    Je le crois bien.
    LE MAÎTRE
    Et pourquoi cela   ?
    JACQUES
    C’est que cela ne pouvait être dit ni plus tôt ni plus tard.
    LE MAÎTRE
    Et le moment d’apprendre ces amours est-il venu   ?
    JACQUES
    Qui le sait   ?
    LE MAÎTRE
    À tout hasard, commence toujours… »
     
    Jacques commença l’histoire de ses amours. C’était l’après-dîner   : il faisait un temps lourd   ; son maître s’endormit. La nuit les surprit au milieu des champs   ; les voilà fourvoyés. Voilà le maître dans une colère terrible et tombant à grands coups de fouet sur son valet, et le pauvre diable disant à chaque coup   : « Celui-là était apparemment encore écrit là-haut… »
    Vous voyez, lecteur, que je suis en beau chemin, et qu’il ne tiendrait qu’à moi de vous faire attendre un an, deux ans, trois ans, le récit des amours de Jacques, en le séparant de son maître et en leur faisant courir à chacun tous les hasards qu’il me plairait. Qu’est-ce qui m’empêcherait de marier le maître et de le faire cocu   ? d’embarquer Jacques pour les îles   ? d’y conduire son maître   ? de les ramener tous les deux en France sur le même vaisseau   ? Qu’il est facile de faire des contes   ! Mais ils en

Lire des autres livres

D’un pas accablé, j’ai descendu pour la dernière fois les escaliers de marbre, j’ai vu mon reflet dans les miroirs des paliers et j’ai su que je ne reviendrai jamais. Il faisait froid à Hambourg. La neige de janvier, légère et absurde, tombait lentement en énormes flocons qui tournoyaient avant de r... Puis...
The Millionaires
The eighty-seven thousand?” I ask, pointing Charlie and Gillian to the most recent addition to Duckworth’s account. Before they can answer, I explain, “That’s from Sylvia Rosenbaum’s account. But for as long as I can remember, she’s had it set up as a trust with specific beneficiaries.” “Which mean... Puis...
Edmond de Goncourt réunit ce matin, à Auteuil, quelques intimes pour leur lire, avant déjeuner, son roman nouveau. Dans le cabinet de travail sentant bon le vieux livre et comme éclairé de haut en bas par l'or bruni des reliures, j'aperçois en ouvrant la porte la robuste encolure d'Emile Zola, Ivan... Puis...
Jamais Madeleine ne lui avait envoyé une somme aussi forte ; peut-être même, jamais ne l’avait-elle eue en sa possession. Il y avait là une nouvelle énigme, et Dieu sait s’il y avait des énigmes dans la vie d’Antoinette depuis huit jours ! Au lieu d’un sentiment de joie, la vue de cet arg... Puis...
Murder on the Links
The man on guard at the gate did not bar our way this time. Instead, he respectfully saluted us, and we passed on to the house. The maid Léonie was just coming down the stairs, and seemed not averse to the prospect of a little conversation. Poirot inquired after the health of Mrs Renauld. Léonie sh... Puis...