Jack l'Eventreur, affaire classée

Lire ebook Jack l'Eventreur, affaire classée
Jack l'Eventreur, affaire classée
 
CHAPITRE
1 M. PERSONNE
     
    Le lundi 6 août 1888 était jour
férié à Londres. La ville était une fête foraine où l’on pouvait faire des
choses merveilleuses pour seulement quelques pennies , quand on les
avait.
    Les cloches de la paroisse de
Windsor et de la chapelle Saint-George sonnèrent toute la journée. Les navires
avaient hissé les couleurs et des canons faisaient retentir des salves royales
pour fêter le quarante-quatrième anniversaire du duc d’Édimbourg.
    Le Crystal Palace offrait un
époustouflant éventail de programmes spéciaux : récitals d’orgue, concerts
de musique militaire, un « monstrueux spectacle de feu d’artifice »,
un grand ballet féerique, des ventriloques et des « numéros de variétés
mondialement célèbres ». Madame Tussaud présentait une statue en cire du
corps de Frédéric II et, bien évidemment, la toujours très populaire Salle des
Horreurs attendait ceux qui avaient les moyens d’acheter des places de théâtre
et étaient d’humeur à s’offrir une « allégorie » ou simplement une
bonne vieille frayeur. D r Jekyll et M r. Hyde se
jouait à guichets fermés. Le célèbre comédien américain Richard Mansfield
brillait dans le double rôle de Jekyll et Hyde au Lyceum de Henry Irving, et
l’Opéra Comique proposait sa propre version de la pièce, bien que les critiques
ne soient pas très bonnes, et dans une ambiance de scandale, car le théâtre
avait adapté le roman de Robert Louis Stevenson sans autorisation.
    En ce jour férié, il y avait des
expositions de chevaux et de bétail, des « tarifs réduits » dans les
trains, et les bazars de Covent Garden regorgeaient de vaisselle de Sheffield,
d’or, de bijoux et de vieux uniformes militaires. Si un homme voulait se faire
passer pour un soldat en ce jour de détente et de chahut, il pouvait le faire à
moindres frais, sans qu’on lui pose de questions. On pouvait aussi se déguiser
en policier en louant un authentique uniforme de la Police métropolitaine chez
Angel’s, spécialiste des costumes de théâtre, à Camden Town, à seulement trois
kilomètres de l’endroit où vivait le séduisant Walter Richard Sickert.
    Âgé de vingt-huit ans, Sickert
avait renoncé à son obscure carrière de comédien pour répondre à l’appel plus
noble de l’art. Il était peintre, graveur, élève de James Abott McNeill
Whistler et disciple d’Edgar Degas. Le jeune Sickert était lui-même une œuvre
d’art : svelte, avec un torse et des épaules développés par la natation,
un nez et une mâchoire aux angles parfaits, d’épais cheveux blonds ondulés et
des yeux bleus aussi impénétrables et pénétrants que ses pensées secrètes et
son esprit perçant. On aurait presque pu le qualifier de « joli »,
n’eût été sa bouche qui pouvait prendre l’apparence d’un trait dur et cruel. On
ne connaît pas sa taille précise, mais un de ses amis le décrit comme « un
peu plus grand que la moyenne ». Des

Lire des autres livres

White Cargo
DELL STOOD, his face contorted into a hatred of which Cat would never have thought him capable. Even before Dell moved, Cat knew it was over. Within seconds Prince would know who he was and why he was there. There would be no way to get to Jinx. His and Meg’s only hope would be to run for the jungle... Puis...
Albatros et pingouins. La Jane Guy était une goélette de belle apparence, de la contenance de cent quatre-vingts tonneaux. Elle était singulièrement effilée de l’avant, et au plus près, par un temps maniable, c’était bien le meilleur marcheur que j’aie jamais vu. Toutefois ses qualités, comme bateau... Puis...
Single White Female
par John Lutz
Their world within the four walls fell into place as if time hadn’t passed and Hedra hadn’t moved through Allie’s life. The first night seemed to Allie a fresh start almost from before the nighttime phone call that had prompted their first argument and Sam’s leaving. The crushing, painful call that... Puis...
La roue tourne (Squeeze n°14)
par Collectif
Ma mère a donné l’impression de s’habituer à la clinique et au nouveau rythme que ça entraînait. Toute la semaine elle attendait avec impatience le samedi soir, que nous passions ensemble dans son ancienne maison (je l’avais récupérée quand il avait fallu mettre ma mère à l’hospice). Ce qu’elle préf... Puis...
075 - La clé du Mandala
Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les Articles 425 et suivants du Code Pénal.   © 1980, « Éditions Fleuve Noir », Paris. Reproduction et traduction, mêmes partielles, interdites. Tous droits réservés pour tous pa... Puis...