Invasion

Lire ebook Invasion
Auteur: Cook, Robin

Invasion
 
Prologue
     
     
     
    Quelque part dans l’immensité glacée du vide interstellaire, une minuscule particule de matière-antimatière surgit du néant dans un intense éclair de radiations électromagnétiques. Un observateur humain n’aurait vu dans ce phénomène que l’apparition soudaine et le déploiement d’une tache colorée, dans laquelle toutes les nuances du spectre étaient présentes. Car, bien entendu, les capacités limitées de son œil ne lui auraient permis de capter ni les rayons gamma, ni les rayons X ni les infrarouges, ni les ondes radio.
    Simultanément à cette explosion de couleurs, notre témoin oculaire aurait assisté à l’émergence d’un nombre astronomique d’atomes, sous la forme d’un agrégat noir lenticulaire et tourbillonnant sur lui-même. On aurait pu comparer cela à l’enregistrement vidéo, passé à l’envers, d’un objet tombant dans un lac de fluide cristallin et dont les vagues auraient constitué le gauchissement de l’espace et du temps.
    Se déplaçant encore à une vitesse proche de celle de la lumière, la gigantesque masse d’atomes soudés fonça vers les confins les plus lointains du système solaire, puis croisa l’orbite des géantes gazeuses, Neptune, Uranus, Saturne et Jupiter ; le temps que l’amas moléculaire ait atteint l’orbite de Mars, sa rotation comme sa vitesse avaient sensiblement diminué.
    Impossible de voir dans cet objet, dont la surface brillante faisait penser à de l’onyx poli à la perfection, ce qu’il était réellement : un vaisseau spatial intergalactique. Les seules déformations visibles, sur son disque, étaient une série de renflements à la périphérie de sa partie supérieure. Ces protubérances présentaient la même forme que l’énorme vaisseau-mère, sur lequel on ne voyait par ailleurs aucun autre relief : ni écoutilles, ni sys tème d’échappement, ni antennes. On ne distinguait même pas la moindre soudure.
    Lorsque le vaisseau aborda les couches supérieures de l’atmosphère terrestre, sa température extérieure s’éleva ; une traînée de feu se forma dans son sillage et illumina le ciel nocturne, tandis que les atomes gazeux excités par la chaleur libéraient des photons en manière de protestation.
    L’appareil continua de ralentir, en termes de vitesse comme de rotation. Très loin en dessous, scintillaient les lumières d’une ville ignorant tout de ce visiteur – lequel n’était pas programmé pour en tenir compte et alla toucher le sol, par un pur hasard, dans un désert aride et rocailleux. En dépit de sa vitesse relativement réduite, il s’agissait davantage d’un crash contrôlé que d’un atterrissage, et un nuage de cailloux, de sable et de poussière s’éleva dans les airs. Le vaisseau était à demi enfoui dans le sol lorsque, finalement, il s’immobilisa. Les débris projetés en l’air, au moment de l’impact, retombèrent en pluie sur sa surface polie.
    Lorsque sa température

Lire des autres livres

Le manoir de Tilford avait retrouvé l’ombre et le silence, mais la joie régnait dans ses murs. En l’espace d’une nuit, tous les ennuis étaient tombés comme un noir rideau qui aurait caché le soleil. Une somme royale avait été remise par l’argentier du roi, d’une façon telle qu’on ne pouvait y oppose... Puis...
Les amours du Chico
Tant qu’il s’était trouvé avec d’Espinosa, Pardaillan était resté impassible. Et cette impassibilité d’un homme qui venait d’échapper à une mort hideuse, en passant par les plus effroyables tortures, avait accru l’admiration du grand inquisiteur, passionné de caractères énergiquement trempés. Mais l... Puis...
La nef des damnes
De courtes vagues s’écrasaient sur les écueils et la grève de l’Avis, faisant éviter l’esnèque et le knörr sur leurs ancres. Les toiles goudronnées des tentes claquaient au vent. À l’attache, le chien d’Eleonor signala par de longs aboiements l’arrivée du religieux bien avant que les sentinelles ne... Puis...
Succulent
par Marie
No bother. The neighbors were all really nice. My next door neighbors were nicer than most. Dylan Banks and his wife Cindy lived next door. Both of them seemed to be mid thirties and were really good looking, both blond and all American types. Cindy had the bluest eyes I had ever seen and such a pre... Puis...
Rojeras was a man of about forty, with sandy red hair receding a little from his forehead, freckles, and keen blue eyes. The man’s trade was recognizable by the green robes of a lay dedicat of Cardegoss’s Temple Hospital of the Mother’s Mercy that swung at his brisk step, and his rank by the master’... Puis...