Havre des Morts

Lire ebook Havre des Morts
Havre des Morts
 
    NOTE
À MES LECTEURS
     
     
    Bien que ce roman soit une œuvre de fiction, il ne s’agit
pas de science-fiction. Les procédures médicales et de médecine légale, les
technologies et les armes que vous allez découvrir existent aujourd’hui, au
moment où vous lisez ce livre. Certains aspects sont très perturbants.
Cependant tout est possible.
     
     
    Diverses entités sont également réelles et opérationnelles à
l’heure où j’écris, notamment les suivantes :
     
     
    — le bureau du médecin expert de l’armée ;
    — le laboratoire d’empreintes génétiques de
l’armée ;
    — l’Institut d’anatomopathologie de l’armée ;
    — le département de la Défense ;
    — l’Agence de recherches avancées de la Défense ;
    — l’Institut royal d’études pour la défense et la
sécurité ;
    —  SWORDS (Special
Weapons Observation Remote Direct-Action System), robot de combat.
     
     
    Bien qu’appartenant au domaine du possible, le Centre de
sciences légales de Cambridge, la prison pour femmes de Chatham, Otwahl
Technologies et MORT (Mortuary
Operational Removal Transport ), robot d’aide à l’évacuation des blessés du
champ de bataille, sont des créations issues de l’imagination de l’auteur,
ainsi que l’intrigue et tous les personnages de cette histoire.
     
     
    Mes remerciements à tous les brillants membres, hommes et
femmes, du système médico-légal de l’armée et de l’Institut d’anatomopathologie
de l’armée, qui ont eu la gentillesse, tout au long de ma carrière, de partager
avec moi leur perspicacité et leurs connaissances de haut niveau, et dont la
discipline, l’intégrité et l’amitié m’ont impressionnée.
    Comme toujours, je suis profondément redevable au Dr Staci
Gruber, directrice du laboratoire de neuro-imagerie clinique et cognitive,
hôpital McLean, professeur assistant de psychiatrie à l’Harvard Medical School.
    Et, bien entendu, ma gratitude au Dr Marcella Fierro, ancien
médecin expert en chef de Virginie, et au Dr Jamie Downs, médecin légiste à
Savannah, Géorgie, pour leur expertise dans tous les domaines de la pathologie.

 
     
     
     
     
     
    Pour Staci,
    qui doit vivre avec
moi
    pendant que je le
vis…

CHAPITRE 1
    Dans le vestiaire réservé au personnel féminin, je jette ma
blouse souillée dans une corbeille destinée aux déchets biologiques, puis me
débarrasse du reste de mes vêtements et de mes sabots médicaux. Je me demande
si le Col. Scarpetta inscrit en noir au stencil sur mon armoire sera effacé
demain matin, à la minute où je repartirai pour la Nouvelle-Angleterre. Cette
idée, qui me traverse l’esprit pour la première fois, me perturbe. Une part de
moi n’a pas envie de quitter cet endroit.
    En dépit de six mois d’entraînement intensif et de la
tristesse qu’inspire une quotidienne mitoyenneté avec la mort au service du
gouvernement des États-Unis, la vie à la base de l’armée de l’air de Dover ne
manque

Lire des autres livres

Les ailes de la nuit
La matinée était déjà fort avancée quand un Souvenant que je ne connaissais pas entra. Je contemplai avec appréhension le matériel d’interrogatoire qu’il apportait. Si jamais les Souvenants avaient la preuve que c’était moi qui avais révélé aux envahisseurs la cachette de l’enregistrement, mon compt... Puis...
Le Coeur de la Croix
« C’est par le nom qu’on connaît l’homme. » (Chrétien de Troyes, Perceval.)   Morgennes avait été sorti de son enclos, puis deux mamelouks l’avaient conduit au sommet de la colline de Hattin. De ces hauteurs, il observa un étrange corridor de soie qui, en ondulant au gré du vent, montait vers lui à... Puis...
Raz de marée
Il cracha donc l’embout de son tuba et mit entre ses dents celui du régulateur. Accompagné du sifflement de l’air qu’il rejetait, il inclina le Stingray, filant ainsi vers le fond du lac, se stabilisant à environ trois mètres de la surface du limon. Il resta immobile un moment, ajouta de l’air dans... Puis...
Le Comte Airain
Au plaisir de voir ses amis se mêlait la douloureuse conviction qu’en un sens il s’agissait bien de fantômes. Il n’en était pas un dont il n’eût vu la dépouille mortelle. Et puis ces hommes étaient des étrangers. Conversations, aventures et faits communs qui peuplaient sa mémoire n’évoquaient rien p... Puis...
La saison des conquêtes
La forteresse est hantée, tout le monde le sait mais personne n’ose parler, c’est ainsi, les gens ont peur. Lorsqu’elle tombe, la neige est noire, tout est noir par ici. La poussière s’infiltre dans les armures. Les tempêtes tourbillonnent, reculent devant le pont-levis, comme si elles hésitaient à... Puis...