Fille de l'Empire

Lire ebook Fille de l'Empire
Fille de l'Empire
 
Chapitre
1

LA DAME
    Le
prêtre frappa le gong de son maillet de bronze.
    Le
son se réverbéra sous les dômes cintrés du temple, ornés de splendides
bas-reliefs aux couleurs vives. La note solitaire résonna entre les murs,
s’affaiblissant jusqu’à ne plus devenir que le souvenir d’une tonalité, le
fantôme d’un son.
    Mara
s’agenouilla sur les dalles froides du temple, qui lui volèrent immédiatement
sa chaleur. Elle frissonna, mais sans que le froid en soit la cause. Elle lança
rapidement un coup d’œil sur sa gauche, là où une autre initiée s’était
agenouillée dans une posture identique à la sienne. Celle-ci imitait les gestes
de Mara tandis qu’elle soulevait la coiffe blanche des novices de l’ordre de
Lashima, la déesse de la Lumière Intérieure. Immobile dans cette attitude
inconfortable, le voile de lin drapé comme une tente au-dessus de sa tête, Mara
attendait impatiemment le moment où la coiffe pourrait être abaissée et nouée.
À peine avait-elle soulevé le tissu que celui-ci avait pesé sur ses bras comme
une tonne de pierre ! Le gong résonna une nouvelle fois. Reprenant conscience
de la présence éternelle de la déesse, Mara grimaça intérieurement en songeant
à l’irrévérence de ses pensées. C’était l’instant, entre tous, où son attention
ne devait pas vagabonder. Silencieusement, elle pria la déesse de lui
pardonner, invoquant la nervosité  – la fatigue et la surexcitation
combinées à l’appréhension. Mara supplia la Dame de la guider vers la paix
intérieure qu’elle désirait si ardemment.
    Le
gong sonna à nouveau, le troisième coup sur vingt-deux, vingt pour les dieux,
un pour la Lumière du Ciel, et un pour les enfants imparfaits qui allaient
bientôt entrer au service de la déesse de la Sagesse du Ciel Suprême. Âgée de
dix-sept ans seulement, Mara se préparait à renoncer au monde temporel, tout
comme la jeune fille agenouillée à ses côtés qui, dans dix-neuf autres coups de
gong, deviendrait sa sœur, même si elles ne s’étaient rencontrées que deux
semaines auparavant.
    Mara
étudia sa future sœur : Ura était une jeune fille revêche d’une famille de
la province de Lash, sans clan mais richissime, alors qu’elle-même appartenait
à une ancienne et puissante famille, les Acoma. L’entrée d’Ura au temple était
une démonstration publique de la piété familiale, ordonnée par son oncle, le
prétendu chef de famille qui cherchait à entrer dans le premier clan qui
accepterait sa maisonnée. Mara, elle, avait presque dû se rebeller contre son
père pour entrer dans l’ordre. Quand les deux jeunes filles s’étaient raconté
leur histoire lors de leur première rencontre, Ura avait été incrédule, puis
presque irritée de voir que la fille d’un puissant seigneur voulait se cloîtrer
pour l’éternité derrière les murs de l’ordre. L’héritage de Mara lui assurait
une position dans son clan, de puissants alliés, un vaste choix

Lire des autres livres

Curtain
He was looking very exhausted. Curtiss had put him to bed and was reviving him with a stimulant. I was dying to talk, but I had to contain myself until the valet had finished and left the room. Then I burst out: “Was that true, Poirot, what you said? That you saw a bottle in Mrs Franklin's hand wh... Puis...
Marseille, 1198
Chacun d’eux avait réfléchi à la façon de délivrer Roncelin. Le plus difficile serait d’entrer dans le château, expliqua Fer. Il faudrait escalader les murailles sans se faire prendre, avant de descendre aux cachots souterrains. — Et ensuite ? demanda Ibn Rushd. Sortir par le même chemin ? Les jongl... Puis...
Inversions
LE GARDE DU CORPS   « J’aimerais pouvoir vous accompagner, monsieur DeWar. Vous ne voudriez pas en parler à mon père ? Il trouve que vous avez du jugement. » DeWar parut embarrassé. Perrund lui adressa un sourire plein d’indulgence. Le gros eunuque Stike leur jeta un regard méfiant du haut de son es... Puis...
Notre-Dame de Paris
Quand Claude et Quasimodo sortaient ensemble, ce qui arrivait maintes fois, et qu’on les voyait traverser de compagnie, le valet suivant le maître, les rues fraîches, étroites et sombres du pâté Notre-Dame, plus d’une mauvaise parole, plus d’un fredon ironique, plus d’un quolibet insultant les harce... Puis...
Le grand voyage
20"; panose-1: 2 7 7 4 7 5 5 2 3 3 } @font-face { font-family: "Niagara Engraved"; panose-1: 4 2 5 2 7 7 3 3 2 2 } @font-face { font-family: "Niagara Solid"; panose-1: 4 2 5 2 7 7 2 2 2 2 } @font-face { font-family: "Old English Text MT"; panose-1: 3 4 9 2 4 5 8 3 8 6 } @font-face { font-family: Ony... Puis...