Duma Key

Lire ebook Duma Key
Auteur: Stephen King

Duma Key
 
     
1

Mon autre vie
I
    Je m’appelle Edgar Freemantle. Mon entreprise comptait parmi
les plus importantes dans le domaine des travaux publics. Au Minnesota, dans
mon autre vie. C’est Wireman qui m’a appris ce truc de mon autre vie. Je vous
parlerai de Wireman mais, pour l’instant, réglons la question du Minnesota.
    N’ergotons pas : par ma réussite, j’étais l’incarnation
du rêve américain. Après avoir grimpé tous les échelons de la boîte dans
laquelle j’avais fait mes débuts, faute d’un barreau plus élevé, j’avais créé
ma propre entreprise. Le patron que j’avais quitté s’était moqué de moi, me
prédisant la faillite en moins d’un an. Je crois que c’est ce que disent tous
les patrons quand un de leurs jeunes cadres dynamiques prend son indépendance
et part comme une fusée.
    Pour moi, tout avait très bien marché. Lorsque l’économie de
Minneapolis-Saint-Paul avait explosé, la Freemantle Company avait prospéré.
Lorsqu’elle avait plongé, j’avais adopté profil bas. Mais tout en misant sur
mes intuitions, et la plupart de mes intuitions furent bonnes. J’avais
cinquante ans à ce moment-là et Pam et moi valions quarante millions de
dollars. Mais tout était dans l’entreprise. Nous avions deux filles et, à la
fin de notre petit Âge d’Or privé, Ilse était étudiante à l’université Brown
tandis que Melinda enseignait en France dans le cadre d’un programme
d’échanges. Au moment où les choses ont mal tourné, ma femme et moi avions
prévu d’aller lui rendre visite.
    J’ai eu un accident sur un chantier. Un accident tout
bête ; quand un pick-up, même un gros Dodge Ram muni de toutes les alarmes
possibles, s’attaque à une grue mobile haute de douze étages, c’est toujours le
pick-up qui perd. J’ai eu une fêlure sur le côté droit du crâne. Mais le côté
gauche heurta si violemment le montant de la portière qu’il se fractura en
trois endroits différents. Ou peut-être cinq. Ma mémoire s’est certes
améliorée, mais elle est encore bien loin de ce qu’elle était autrefois.
    Les médecins appellent ce qui est arrivé à ma tête blessure
par contre-coup, un type de choc qui produit souvent plus de dégâts qu’un coup
direct. J’avais les côtes cassées. La hanche droite en miettes. Et si j’ai
conservé soixante-dix pour cent de vision de l’œil droit (plus, les bons
jours), j’ai perdu mon bras droit.
    J’aurais dû perdre la vie, en fait, mais non. J’aurais dû me
retrouver handicapé mental à cause des effets secondaires et si je l’ai été au
début, c’est fini. Plus ou moins. Le temps que cela passe, ma femme était
partie, et pas plus ou moins. Nous avions été mariés vingt-cinq ans, mais vous
savez ce qu’on dit : ce genre de conneries, ça arrive. Je suppose que ce
n’est pas grave. Ce qui est fait est fait. C’est ainsi et, parfois, c’est même
un bien.
    Quand je parle de handicap mental, je veux dire qu’au début
je ne

Lire des autres livres

Plasma
Le parc se trouve au-dessus de l’Hôpital de District n°17, un complexe médical souterrain surmonté d’un centre récréatif qui doit faire près d’un rad carré de superficie. La surface, sous les grosses bottes de travail d’Ayah, est faite de pavés orange morcelés alternant avec des longueurs argentées... Puis...
Testament d'Outre-Glaces
  Trois cent soixante cinq marches plus tard, tout le monde passait la porte de bronze et s'émerveillait du monceau de documents entassés là. – Mon dieu ! fit Myriam. Que mon grand-oncle serait heureux d'être ici ! C'est la caverne d'Ali-Baba pour un archéologue ! – Impressionnant, apprécia John. On... Puis...
La vallée du Nil comptait alors une double succession de villes. Les cités édifiées à la surface du sol, où les vivants commerçaient, chantaient ou versaient des larmes ; où les souverains, adorés à l’égal des divinités, employaient des milliers d’esclaves, tarischeutes, sculpteurs, enlumineur... Puis...
La griffe du sud
Les républicains le comparaient souvent à Abraham Lincoln, sans barbe. Les démocrates le surnommaient Le Führer. — Oui, je comprends parfaitement. Et je suis bouleversé moi aussi, évidemment, disait-il dans le téléphone sécurisé installé à l’arrière de sa limousine noire blindée qui traversait les r... Puis...
Wild Cards [05] Down and Dirty
Tupuola frowned, twiddled a pen. "I wish you would show me some of this English improvement.""It's easier to speak French with you," Blaise said, lapsing into that tongue.Tach ran a hand through his grandchild's straight red hair. "I think I shall have to develop selective deafness." He suddenly chu... Puis...