Druides et Chamanes

Lire ebook Druides et Chamanes
Auteur: Jean Markale

Druides et Chamanes
fait dire à Hamlet : «  To be or not to be  », il savait parfaitement ce que cela signifiait. Mais la traduction française « être ou ne pas être » est un non-sens. Le verbe anglais to be , apparenté au gallois bydd et au breton bed , termes qui désignent le « monde », un « monde organisé, visible, relatif », est l’équivalent du mot français « exister ». Il n’a jamais eu le sens d’ être . Quand Hamlet pose cette célèbre question, il ne fait allusion qu’à la présence humaine dans le monde des relativités. L’ Être , c’est bien autre chose. Et les « existants » de toutes confessions ont beau prétendre détenir la Vérité, ils ne sont que des Fous de Dieu prêts à assumer et à concrétiser n’importe quel crime, au nom de ce Dieu (que celui-ci soit nommé Allah, Iahvé ou le Père Éternel), sans même savoir – ou sans même tenter de savoir – ce qu’est cette appellation arbitraire héritée du grec, comme l’a fort bien mis en évidence Georges Dumézil. Il n’est que l’image concrète d’une entité divine parfaitement abstraite, mais personnalisée et présentée sous des aspects anthropomorphiques. En définitive, dans notre pauvre vocabulaire, ce terme ne fait que désigner un Être Primordial innommable et inconnaissable.
    D’ailleurs, ce « dieu » ne s’est jamais manifesté que par la voix des existants . Le Iahvé hébraïque ne nous est connu que par l’intermédiaire de Moïse – et de ceux qui ont écrit la Genèse et l’ Exode sous son nom. Le Dieu des Musulmans ne nous est connu que par son prophète Muhammad, ou tout au moins par ceux qui prétendent avoir recueilli et transmis les paroles du « Maître », ce qui est loin d’être évident, puisque, dès la disparition du « prophète », ses descendants se sont entre-tués pour conserver le leadership de la nouvelle religion. Que dire, en plus, des Rig-Veda et autres écrits hindouistes ? Que dire également du prince indien Gautama, considéré comme l’initiateur du mouvement qu’on appelle bouddhiste, et qui n’est pas une religion, mais un système philosophique adapté aux populations extrême-orientales ? Il faut reconnaître que, seule, la religion chrétienne prétend que le Dieu incommensurable s’est manifesté dans la personne de Jésus-Christ. Encore faut-il savoir que tout ce que nous savons du Messie nous vient de témoins plus ou moins fiables qui ont mis par écrit, cinquante ou cent ans après, les paroles qu’il aurait prononcées. On est en plein flou artistique, à l’intérieur duquel s’agitent des personnages plus soucieux de leur bien-être matériel immédiat que du devenir spirituel de ceux à qui ils prétendent délivrer des passeports pour le Paradis.
    Pourtant, la presque totalité des mythes et des légendes théogoniques insiste sur le fait qu’ autrefois , « en ce temps-là », c’est-à-dire dans le temps des origines, ce « dieu » (ou ces dieux)

Lire des autres livres

comme on dit au Palais, dans l’affaire d’Haumont, était un magistrat intègre, sévère pour les autres comme pour lui-même, d’une moralité à toute épreuve et d’un esprit étroit. Le devoir ne se parait jamais chez lui du moindre « à-côté » plaisant. Le plaisir ? il l’avait ignoré toute... Puis...
Le Révizor
KHLESTAKOV. — Qu'est-ce qu'il y a, mes amis ? LES MARCHANDS. — Nous saluons bien bas Votre Excellence. KHLESTAKOV. — Que désirez-vous ? LES MARCHANDS. — Aie pitié, seigneur ! On nous fait subir les pires persécutions. KHLESTAKOV. — Qui donc ? UN DES... Puis...
L'homme transformé: récits d'angoisse
L'homme portait une robe. Les hommes ne portaient pas de robe, sauf au cours de cette nuit sanglante. Il aperçut au même instant dans son rétroviseur latéral l'éclair blanc de l'homme qui se jetait sous les roues arrière. Rod écrasa le frein, posa sa tête sur le volant et pleura bruyamment, éclatant... Puis...
Le règne des lions
Mon petit panier de simples battait mes genoux et, dans l’encadrement de la porte par laquelle je découvrais l’emperesse Mathilde en proie aux douleurs de l’enfantement, les paroles de ma mère sonnaient tel un glas. — Plus tard Canillette, plus tard. Je m’étais sen... Puis...
En ces époques de trouble, d’inquiétude, de crise du régime, on appelle « nuit historique » ces nuits où s’élabore, dans un mystère qui ne sera jamais bien pénétré, la politique du lendemain : changement de gouvernement ou coup d’Etat. Ce ne sont point des historiens qui manquent pour... Puis...