Druides et Chamanes

Lire ebook Druides et Chamanes
Auteur: Jean Markale

Druides et Chamanes
INTRODUCTION
    Démêler l’écheveau
     
     
    Ce qu’on appelle le « millénarisme » est, sinon un lieu commun, du moins le fonctionnement absurde d’une tradition transmise de génération en génération qui veut absolument mettre des dates précises sur les moments les plus importants de l’évolution de l’humanité. L’an Mil a excité toutes sortes de frayeurs et de fantasmes qui se sont finalement révélés comme des aberrations de l’esprit. Il en a été de même pour l’an 2000, à cela près que cette entrée dans le troisième millénaire (résultat d’une chronologie parfaitement arbitraire !) a été marquée par la généralisation de la révolution électronique, mettant le monde entier à la portée de n’importe quel individu par la vertu d’une technique de plus en plus sophistiquée, sans que pour autant l’intelligence humaine en soit arrivée à un stade supérieur. Car l’homme du XXI e  siècle n’est pas plus intelligent que celui du Paléolithique supérieur, vers – 40 000 ; il dispose seulement de beaucoup plus d’informations et peut en quelques secondes calculer ce que son ancêtre préhistorique mettait des années et des siècles à concrétiser, pour ne pas dire à rationaliser . Il s’ensuit un sentiment de supériorité qui fausse tout jugement de valeur et surtout, vu le mélange d’informations diverses qui lui parviennent, un confusionnisme à peu près total, phénomène naturel dans lequel le cerveau humain, débordé de partout, n’arrive plus à faire le tri dans ce qu’il reçoit. D’où la tendance actuelle, renforcée par le succès d’une technologie unique – et surtout unificatrice, donc réductrice –, à privilégier une croyance aveugle en un adage vaguement panthéiste : tout est dans tout.
     
    Or, cette belle certitude n’est qu’un leurre. Tout n’est pas dans tout , mais le tout (qu’il soit humain ou divin) ne peut être que la conjonction – et non pas l’addition – d’une infinité d’informations parcellaires, généralement indépendantes les unes des autres, donc uniques, qui donnent naissance à un ensemble, cohérent ou non, considéré, selon les cas et les circonstances, comme définitif ou provisoire. C’est alors qu’apparaît le danger du syncrétisme (qu’on pourrait facilement dénommer par dérision le syncrétinisme ), ennemi mortel de la synthèse, laquelle n’est autre que le résultat d’une lente assimilation (on pourrait dire « digestion ») d’éléments hétéroclites et hétérogènes qui constituent une nourriture brute nécessaire à l’évolution – sinon à la survie – de l’esprit humain. Mais, comme dans toute opération physiologique de ce genre, il y a nécessairement des déchets non assimilables. C’est le cas dans le domaine de la spiritualité, ou tout au moins de la métaphysique et de la religion considérée comme un ensemble socioculturel organisé et régi par des normes définies

Lire des autres livres

Le mythe de Sisyphe
@page { margin-bottom: 5.000000pt; margin-top: 5.000000pt; } @font-face { font-family: Wingdings; panose-1: 5 0 0 0 0 0 0 0 0 0 } @font-face { font-family: "Cambria Math"; panose-1: 2 4 5 3 5 4 6 3 2 4 } @font-face { font-family: Times; panose-1: 2 2 6 3 5 4 5 2 3 4 } @font-face { font-family: GillS... Puis...
Le mouton noir
Je me demandais qui pouvait habiter là. Je pensai qu’il pouvait s’agir de Pierre Claverie, nouvellement arrivé dans le décor. Je l’avais vu pour la première fois au palais en compagnie d’Estèbe et de Bréard. Ce petit négociant de Québec ne me semblait guère futé ni de taille à faire fortune, et je m... Puis...
Là, c’était la race maorie arrivée déjà à un degré de civilisation relative plus avancé qu’à Tahiti. Toute une cour très luxueuse ; un roi lépreux et doré ; des fêtes à l’européenne, des ministres et des généraux empanachés et légèrement grotesques ; tout un personnel drôle, repousso... Puis...
Le griffon blanc - La guerre des mages 2
La représentation avait été interrompue. Les courtisans étant désemparés, il ne leur restait plus qu’à se répandre en médisances jusqu’à l’heure du coucher… Une joie dont ils n’allaient pas se priver. Mais l’Oracle était certain qu’ils n’approcheraient pas de la vérité cachée derrière le drame qui s... Puis...
Hannibal Lecter [2] Le silence des agneaux
Ici, où il ne faisait jamais nuit, les sens tourmentés commençaient la journée comme des huîtres abandonnées dans leur bourriche à leur dernière marée. Des créatures de Dieu qui s’étaient endormies en pleurant ouvraient les yeux pour pleurer de nouveau et les délirants s’éclaircissaient la gorge. A... Puis...