Désirs inavouables: roman

Lire ebook Désirs inavouables: roman
Désirs inavouables: roman
très fines lignes blanches sur le formica noir. Il replia soigneusement le haut de son cornet pour ne rien renverser et le serra sous son bras.
    Cela fait, il posa la cigarette dans le cendrier, sans l'allumer, et resta assis à contempler à travers la longue salle les palmiers nains, les voitures qui passaient et l'Océan qui ne changeait jamais. Au-dessus de la vitrine inondée de soleil, il y avait une publicité de bière, ANCHOR STEAM BEER, et une pendule; Beecham suivit des yeux l'aiguille des secondes autour du cadran. Au bout de cinq minutes, il se leva, s'en alla par la porte de service, comme l'autre homme, et ne revint jamais.
    Canyon Valley Drive traversait le plus vieux quartier résidentiel de Rio Del Palmos, en Californie. La rue datait du temps o˘ les parcelles de terrain se vendaient par cinq hectares, et non par lotissements de mille mètres carrés.
    Dans les années 30, c'étaient les propriétaires et les capi-taines de flottilles de pêche, les médecins et les commerçants prospères de la ville qui habitaient ici ; à présent, c'était la classe moyenne. Les plus fortunés avaient abandonné le quartier de Canyon Valley au profit des collines verdoyantes du nord. Entouré de p‚turages au pied de la montagne, c'était un faubourg agréable aux maisons bien espacées et toujours assez imposantes. Les rues tortueuses aux pavés ronds de chemins campagnards tournaient, montaient et descendaient en suivant les contours du terrain vallonné.
    Sans autre bruit que le souffle intermittent de son pot d'échappement, une Mustang noire couverte de poussière descendit une côte, remonta la pente sur son élan et disparut au sommet. Il était 6 h 05, ce jeudi matin; le lever du jour transformait l'obscurité du ciel en un bleu profond. A l'entrée de chaque propriété, une boîte aux lettres montait la garde comme une sentinelle. L'une d'elles, en fer-blanc rouillé, portait le numéro 522 et un nom, R. BUCHANAN. Les deux stops de la Mustang s'allumèrent un instant quand le conducteur freina, et la petite voiture noire passa lentement, ses pneus crissant doucement sur l'asphalte. Une autre boîte aux lettres apparut et disparut, puis une troisième. Finalement, les feux stop s'allumèrent et restèrent allumés quand la Mustang fit demi-tour dans l'entrée d'une allée bordée de haies et rebroussa chemin en roue libre.
    quand elle arriva à la hauteur de la maison blanche à la boîte aux lettres rouillée, la Mustang s'arrêta. Le moteur se tut, la vitre du côté du conducteur se baissa. Au-delà de la grille de fer forgé et d'un assez grand jardin, John Howard Beecham contempla une maison à un étage, qui avait grand besoin d'une couche de peinture. Une allée partait de la boîte aux lettres et suivait la clôture du jardin vers une porte cochère et un garage blanc à l'arrière. Plus loin encore dans cette partie du jardin, on distinguait entre les arbres feuillus le toit peint en vert d'une petite grange ou d'une

Lire des autres livres

John Jarvis, quoique encore très affaibli, était maintenant complètement guéri. Il s’était remis beaucoup plus vite qu’on n’eût pu l’espérer, aussi bien grâce au dévouement de Floridor, qu’à la volonté tenace qu’il avait de tirer vengeance du docteur Klaus Kristian. Sitôt qu’il avait été rétabli,... Puis...
La rage d'un roi démon
— C’est ce que je vais devoir faire ? William et Calis hochèrent la tête. — Nous avons modifié nos plans en raison du retour de mon père, expliqua le maréchal, qui paraissait très fatigué. Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’il a réussi à nous convaincre, le prince, James et moi-même, que l’on a... Puis...
L'Enlevement
Un Triste retour       Les groupes arrivèrent au Château d’Émeraude à des heures différentes jusqu’à l’aurore. Tous se dirigèrent d’abord vers les bains pour se purifier après l’épuisante bataille sur la côte, puis ils allèrent dormir quelques heures dans leurs chambres. Quant à lui, Santo porta les... Puis...
Le Singe
Dans cette fin de journée, qui est en même temps une fin de semaine, on sent déjà le dimanche arriver. Tout le long du faubourg, ce sont des cris, des appels, des poussées à la porte des cabarets. Parmi cette foule d'ouvriers qui déborde du trottoir et suit la grande chaussée en pente, une petite om... Puis...
Cyanure
Noël était dans moins d’une semaine et le mois de décembre avait déjà apporté son lot de froid et de flocons. Pendant plusieurs semaines, une glace épaisse avait recouvert la mer, mais le redoux de ces derniers jours l’avait rendue fragile et traîtresse. Martin Molin se tenait à l’avant du bateau q... Puis...