Davidée Birot

Lire ebook Davidée Birot
Auteur: René Bazin
Chapitre 1 L’ARDESIE
    B eaucoup plus tôt qu’à l’ordinaire, Maïeul Jacquet, que tout le monde sur les carrières appelait Maïeul Rit-Dur, parce qu’il ne riait pas souvent, laissa l’ouvrage, entra sous le tue-vent, et, ôtant ses sabots, délia ses guêtres de chiffons, qu’il accrocha, soigneusement, à une traverse de l’abri. On le vit un moment, tête nue, dans l’ouverture triangulaire que laissent entre elles les deux premières claies du tue-vent, écartées à la base et jointes par le sommet. Il observa le lointain, du côté du Sud-Ouest, et il eut sans doute une pensée pour quelqu’un qui demeurait par là.
    – Tu t’en vas ? demanda un homme qui travaillait à dix mètres de la hutte. C’est la pierre qui te dégoûte ? Je suis comme toi : depuis trois mois je n’ai eu que du déchet.
    – Peut-être bien, dit Rit-Dur.
    – A moins que tu n’aies des affaires, des raisons qu’on ne sait pas, pour quitter l’ouvrage avant quatre heures ?
    Rit-Dur ne répondit pas. Il rentra, en se courbant, sous les claies, et prit une petite soupière vide, une cuillère de métal blanc, et un reste de pain qu’il posa au milieu d’un mouchoir à carreaux étendu sur le sol. Puis, ramenant les coins de l’étoffe, il s’appliqua à les nouer deux à deux par-dessus la desserte de son dîner de midi, tandis qu’un troisième ouvrier d’à-haut, voisin de gauche, répliquait :
    – Pourquoi lui fais-tu des questions ? S’il a des secrets, celui-là, il ne te les dira pas, même quand il sera saoul, et il ne l’est jamais.
    – Il a de la chance, fit le voisin.
    – Pour sûr !
    Le bruit des voix cessa, et on entendit mieux le crépitement de l’ardoise brisée, qui s’élevait de toutes les buttes de la carrière, les ondes très sonores et musicales des blocs frappés par les pics d’acier, les coups plus sourds des maillets sur les ciseaux de fendage, le crissement des lamelles d’ardoise taillées par les couteaux à contrepoids qui se levaient et tombaient en mesure, ici et là, devant les tue-vent. Trois cents hommes qui se seraient amusés à casser du verre avec des marteaux, auraient obtenu à peu près la même musique. Dans les chemins, tout remplis d’une boue bleue, des fardiers à bascule, conduits par des enfants, portaient des blocs énormes et plats, qui sonnaient aux cahots, et, quand ils avaient déchargé la pierre, les gamins, debout sur le plancher de la charrette sans rebords, fouaillaient le cheval qui prenait le trot, en secouant la machine, la poussière et l’enfant. Alors, le roulement des roues ébranlait tout le terrain, et mêlait sa rumeur aux cascades de notes légères que faisait, sur les buttes, l’ardoise attaquée ou rompue.
    Le tue-vent de Rit-Dur était presque neuf, vaste, composé de trois belles palissades, une de fond, deux formant le bonnet de police, et que le fendeur avait faites lui-même, de bruyères, de genêts bien serrés entre des lattes de bois, et

Lire des autres livres

Vu de Pro-Fil 14
par
Après les Dossiers centrés sur Les métiers du cinéma et La mise en scène, nous avons consacré notre séminaire annuel au travail du scénariste, plutôt que de discourir sur le scénario en général. Nous avons choisi un homme, et non des moindres : Jorge Semprún (1923-2011). «Ecrivain magnifi... Puis...
L'héritage
Sur le mur lambrissé de chêne, entre la bannière étoilée et le drapeau de l’État du Mississippi, un portrait du Juge contemplait la salle d’un regard sévère. C’est ce portrait qu’on avait placé près de son cercueil trois semaines plus tôt, quand la dépouille du Juge avait été... Puis...
The Raven's Shadow
Nonetheless they bore it stoically, taking turns to drive the mules, and at the end of each night’s travel divided the chores of making camp and tending the beasts. Gair lent his strength and reach wherever they were useful, whether that was excavating a latrine pit in the bone-hard earth or rigging... Puis...
Le sang des Borgia
Son mari voulait qu’elle rentre avec lui à Pesaro : trouvant oppressante l’ambiance régnant à Rome, il souhaitait se soustraire à la vigilance du pape. Accablée, elle écouta l’homme, tandis que Julia choisissait déjà des affaires qu’une servante se chargerait d’emballer. Lucrèce avait été incroyabl... Puis...
Twenties Girl
The dinner is delicious. Ed’s speech goes down fantastically. Afterward, people keep coming over to congratulate him, and he introduces me to everyone. I’ve given out all my business cards and set up two meetings for next week, and Clare Fortescue’s friend has just come over to ask discreetly if the... Puis...