Cantique de Noël

Lire ebook Cantique de Noël
Auteur: Charles Dickens
la réception du neveu ; la nièce imita son mari ; Topper en fit autant, lorsqu’il arriva, et aussi la petite sœur rondelette, quand elle vint, et tous les autres convives, à mesure qu’ils entrèrent. Quelle admirable partie, quels admirables petits jeux, quelle admirable unanimité, quel ad-mi-ra-ble bonheur !
    Mais le lendemain, Scrooge se rendit de bonne heure au comptoir, oh ! de très bonne heure. S’il pouvait seulement y arriver le premier et surprendre Bob Cratchit en flagrant délit de retard ! C’était en ce moment sa préoccupation la plus chère.
    Il y réussit ; oui, il eut ce plaisir ! L’horloge sonna neuf heures, point de Bob ; neuf heures un quart, point de Bob. Bob se trouva en retard de dix-huit minutes et demie. Scrooge était assis, la porte toute grande ouverte, afin qu’il le pût voir se glisser dans sa citerne.
    Avant d’ouvrir la porte, Bob avait ôté son chapeau, puis son cache-nez : en un clin d’œil, il fut installé sur son tabouret et se mit à faire courir sa plume, comme pour essayer de rattraper neuf heures.
    « Holà ! grommela Scrooge, imitant le mieux qu’il pouvait son ton d’autrefois ; qu’est-ce que cela veut dire de venir si tard ?
    – Je suis bien fâché, monsieur, dit Bob. Je suis en retard.
    – En retard ! reprit Scrooge. En effet, il me semble que vous êtes en retard. Venez un peu par ici, s’il vous plaît.
    – Ce n’est qu’une fois tous les ans, monsieur, fit Bob timidement en sortant de sa citerne ; cela ne m’arrivera plus. Je me suis un peu amusé hier, monsieur.
    – Fort bien ; mais je vous dirai, mon ami, ajouta Scrooge, que je ne puis laisser plus longtemps aller les choses comme cela. Par conséquent, poursuivit-il, en sautant à bas de son tabouret et en portant à Bob une telle botte dans le flanc qu’il le fit trébucher jusque dans sa citerne ; par conséquent, je vais augmenter vos appointements ! »
    Bob trembla et se rapprocha de la règle de son bureau. Il eut un moment la pensée d’en assener un coup à Scrooge, de le saisir au collet et d’appeler à l’aide les gens qui passaient dans la ruelle pour lui faire mettre la camisole de force.
    « Un joyeux Noël, Bob ! dit Scrooge avec un air trop sérieux pour qu’on pût s’y méprendre et en lui frappant amicalement sur l’épaule. Un plus joyeux Noël, Bob, mon brave garçon, que je ne vous l’ai souhaité depuis longues années ! Je vais augmenter vos appointements et je m’efforcerai de venir en aide à votre laborieuse famille ; ensuite cette après-midi nous discuterons nos affaires sur un bol de Noël rempli d’un bischoff fumant, Bob ! Allumez les deux feux ; mais avant de mettre un point sur un
i
, Bob Cratchit, allez vite acheter un seau neuf pour le charbon. »
    Scrooge fit encore plus qu’il n’avait promis ; non seulement il tint sa parole, mais il fit mieux, beaucoup mieux. Quant à Tiny Tim, qui ne mourut pas, Scrooge fut pour lui un second père.
    Il

Lire des autres livres

Il se leva et regarda par la fenêtre. Un vague brouillard de chaleur était suspendu sur la grande ville et les toits des maisons ressemblaient à de l’argent terni. Dans les verts tremblotants du square au-dessous, quelques enfants se poursuivaient comme des papillons blancs, et les trottoirs étaie... Puis...
Sea Thrillers 4-Book Collection
Lord Worth was possessed of no private armoury. But the United States armed services were, and in their dozens, at that. The two break-ins were accomplished with the professional expertise born of a long and arduous practice that precluded any possibility of mistakes. The targets in both cases were... Puis...
Journey to Wubang 01 - Earth to Hell
‘If we continue down here far enough, we’ll end up in Hell,’ the Monkey King said with amusement. After about four hundred metres we reached a pair of red wooden double doors with the Door Gods painted on them. We stopped. ‘I can’t sense anything on the other side,’ Simone said. ‘Is this an entrance... Puis...
Je t'aime: question d'époque
C'était son premier matin en Angleterre. Il se demandait si toutes les maisons anglaises étaient ainsi, avec des petites pièces pleines de choses inutiles, des statues sans bras, des vases à couvercle, des rideaux drapés comme les robes du soir de sa mère-ils étaient arrivés dans la nuit, et il ne s... Puis...
La Face des eaux
Elles ressemblaient à des sortes de citernes flottantes équipées de nageoires. Leur tête cuirassée au museau pointu était aplatie et ramassée, leurs yeux se réduisaient à de petites fentes blanches et leurs mâchoires situées sous la tête semblaient implacables. Accoudé au bastingage, Lawler était en... Puis...