Bons baisers de Russie

Lire ebook Bons baisers de Russie
Auteur: Fleming,Ian

Bons baisers de Russie
1 AU PAYS DES ROSES
    L’homme nu qui gisait à plat ventre, le visage
contre le bord de la piscine, aurait aussi bien pu être mort.
    Il aurait
pu être un noyé que l’on eût repêché et laissé à sécher sur le gazon pendant
qu’on allait prévenir la famille ou la police. Et même le petit tas d’objets
qu’on voyait dans l’herbe, près de sa tête : ce pouvaient être ses
affaires personnelles, proprement rassemblées pour bien montrer qu’il n’y
manquait rien, par celui qui l’avait tiré de l’eau. A en juger par la nature de ces
objets, il s’agissait d’un homme riche. On y remarquait les signes
distinctifs de la confrérie des millionnaires ; une pince à billets, ornée d’une pièce mexicaine de cinquante dollars, qui retenait
une liasse confortable ; un briquet Dunhill en or ; un
porte-cigarettes ovale en or, avec les stries en forme de vagues et le discret bouton de turquoise qui portent la marque de Fabergé, le joaillier londonien à la
mode ; et le genre de roman (un vieux P.G. Wodehouse) qu’un richard prend
dans sa bibliothèque pour l’emporter au jardin. Il y avait aussi une grosse
montre en or, montée sur un bracelet de crocodile brun usagé. C’était un modèle dessiné par Girard-Perregaux pour les amateurs
de gadgets ; il comportait une aiguille trotteuse et, dans le
cadran, deux petites ouvertures pour indiquer le mois, le jour du mois et la phase de la lune. Nous savons ainsi que notre récit commence le
10 juin à 14 h 30, et qu’on en est au troisième quartier.
    Une libellule
bleue et verte, s’élançant d’un buisson de roses situé au fond du
jardin, voltigea autour de notre homme, passant à quelques centimètres de ses
vertèbres lombaires. Elle avait probablement été attirée par le reflet que le
soleil de juin mettait dans l’or des poils blonds garnissant la partie
supérieure du coccyx. Ce petit gazon de poils follets se coucha sous une
bouffée d’air arrivant de la mer. D’un mouvement brusque, la libellule s’élança
de côté, pour venir se poser sur l’épaule gauche. Sous la bouche ouverte, le
tendre gazon s’agita. Une grosse goutte de sueur étincelante roula sur l’aile
du nez charnu et vint tomber
dans l’herbe. C’en était trop. La libellule s’élança à travers les roses et
passa au-dessus du haut mur du jardin, garni de tessons de bouteilles. C’était
peut-être bon à manger, mais ça bougeait ! Le jardin dans lequel l’homme
était étendu se composait d’une pelouse bien entretenue, qu’entouraient de
trois côtés d’épais buissons de rosiers, très serrés, d’où s’échappait un
continuel bourdonnement d’abeilles. Sous ce bruit entêtant on percevait le
léger grondement de la mer, qui venait se briser au pied de la falaise limitant
le jardin. De celui-ci on n’apercevait pas la mer ; on ne voyait que le
ciel et les nuages, au-dessus du mur, haut de près de quatre mètres. En
réalité, on n’avait de vue au-delà des

Lire des autres livres

Out of the Blue
‘“Have you ever lied to your children?’ asked the judge. “‘No,’ said the queen boldly. “‘Are you sure?’ asked the judge again. “The queen began to tremble. “‘Have you ever lied by leaving out things?’ asked the judge sternly. “‘Yes,’ admitted the prisoner. “‘Then you are banished to the forest... Puis...
Il savait qu’il paierait cher cette indépendance, qu’on lui amputerait ses vacances, qu’il ne toucherait pas telle prime, etc. Mais, comme il s’en fichait, il put jouir, s’enivrer de la vie, jouir et s’enivrer de Pat, image parfaite, longue et blonde de la vie majuscule. Certes l’échafaud du 31 se r... Puis...
Quick, Amanda
par Mischief
Alastair smiled gallantly at Imogen and abandoned any attempt to lead her in a long, gliding circle around the dance floor. I assume you gave the map showing the location of the Queen's Seal to Colchester as a wedding gift. Tell me, was he suitably grateful?" Actually, we have not discussed the map... Puis...
Journal d'un tueur sentimental
TROISIÈME JOUR TROIS. TROISIÈME JOUR Dans toutes les capitales du monde il y a un hôtel Sheraton et ils sont tous pareils. Les réceptionnistes ont l’air de sortir d’un moule universel et ils disent toujours la même chose : — Vous avez une réservation chez nous ? J&rs... Puis...
Orphan Train
Grote seems to be having more luck. Whatever he can kill he brings home in a sack and skins right away, then hangs in the shed out back. He built a smoker behind the shed and now he keeps it going all the time, filling it with squirrels and fish and even raccoons. The meat gives off a curdled-sweet... Puis...