Barnabé Rudge - Tome I

Lire ebook Barnabé Rudge - Tome I
Auteur: Charles Dickens

Barnabé Rudge - Tome I
permettait à l'aubergiste de prophétiser que le ciel devait s'éclaircir juste à onze heures sonnantes, ce qui coïncidait étonnamment avec l'heure où il fermait toujours sa maison.
    Le nom de celui sur lequel descendait ainsi l'inspiration prophétique, était John Willet, homme corpulent, à large tête, dont la face rebondie dénotait une profonde obstination et une rare lenteur d'intelligence, combinées avec une confiance vigoureuse en son propre mérite. La vanterie ordinaire de John Willet, dans sa plus grande tranquillité d'humeur, consistait à dire que, s'il n'était pas prompt d'esprit, au moins il était sûr et infaillible ; assertion qui du moins ne pouvait être contredite, lorsqu'on le voyait en toute chose l'opposé de la promptitude, comme aussi l'un des gaillards les plus bourrus, les plus absolus qui fussent au monde, toujours sûr que ce qu'il disait, pensait ou faisait était irréprochable, et le tenant pour une chose établie, ordonnée par les lois de la nature et de la Providence, si bien que n'importe qui disait, faisait ou pensait autrement, devait être inévitablement et de toute nécessité dans son tort.
    M. Willet marcha lentement vers la fenêtre, aplatit son nez grassouillet contre la froide vitre, et, ombrageant ses yeux pour que la rouge lueur de l'âtre ne gênât point sa vue, il regarda au dehors. Puis il retourna lentement vers son vieux siège, dans le coin de la cheminée, et s'y installant avec un léger frisson, comme un homme qui aurait assez pâti du froid pour sentir mieux les délices d'un feu qui réchauffe et qui brille, il dit en regardant ses hôtes à la ronde :
    « Le ciel s'éclaircira à onze heures sonnantes, ni plus tôt ni plus tard. Pas avant et pas après.
    – À quoi devinez-vous ça ? dit un petit homme dans le coin d'en face ; la lune n'est plus en son plein, et elle se lève à neuf heures. »
    John regarda paisiblement et solennellement son questionneur, jusqu'à ce qu'il fût bien sûr d'avoir réussi à saisir la portée de l'observation, et alors il fit une réponse d'un ton qui semblait signifier que la lune était son affaire personnelle, et que nul autre n'avait rien à y voir.
    « Ne vous inquiétez pas de la lune. Ne vous donnez pas cette peine-là. Laissez la lune tranquille, et moi je vous laisserai tranquille aussi.
    – Je ne vous ai pas fâché, j'espère ? » dit le petit homme.
    Derechef John attendit à loisir jusqu'à ce que l'observation eût pénétré dans son cerveau, et alors répliquant : « Fâché ? non, pas jusqu'à présent ; » il alluma sa pipe, et fuma dans un calme silence. Il jetait de temps en temps un coup d'œil oblique sur un homme enveloppé d'une ample redingote, avec de larges parements ornés de galons d'argent tout ternis, et de grands boutons de métal. Cet homme était assis à part de la clientèle régulière de l'établissement ; il portait un chapeau rabattu sur sa figure, ombragée d'ailleurs par la main sur

Lire des autres livres

Le souffle du jasmin
  Proverbe africain.     Jérusalem, décembre 1920     Soliman et sa sœur venaient d'arriver en vue de l'esplanade du Temple, le El-Haram el-Charif des musulmans, que les chrétiens appelaient le mont du Temple et les Juifs Har Habait. Jérusalem, troisième lieu saint de l'islam après La Mecque et Médi... Puis...
La lignée du dragon
— Debout, paresseux, cria Sis à Kindan. Kindan se renfonça sous les couvertures douillettes. Brusquement, on tira son oreiller de sous sa tête. Il grogna, surpris par ce mouvement brutal. — Tu as entendu Sis, debout, lança Kaylek, jetant rudement son frère à bas du lit. — Je suis d... Puis...
Jingo
Various Klatchian officials and some of the Ankh-Morpork people were summoned to the tent. Vimes wandered close to it a few times and heard the sound of voices raised in dispute. Meanwhile, the armies dug in. Someone had already erected a crude signpost, its arms pointing to various soldiers’ homes... Puis...
L'Odyssée
par Homère
16.   Au lever d'Éôs, Odysseus et le divin porcher préparèrent le repas, et ils allumèrent le feu, et ils envoyèrent les pâtres avec les troupeaux de porcs. Alors les chiens aboyeurs n'aboyèrent pas à l'approche de Tèlémakhos, mais ils remuaient la queue. Et le divin Odysseus, les ayant vus rem... Puis...
White Dog
When she brought the ingredients, Carmel said, ‘I should have mentioned before, the boy wonder’s gone.’ ‘Better offer?’ I said. ‘Bruno decked him. The boy told the silent one to get away from the machine so that he could, I quote, make myself a fucking decent cup of coffee.’ ‘An inflammatory speech.... Puis...