Balaoo

Lire ebook Balaoo
Auteur: Gaston Leroux
I – LE CRIME DE L’AUBERGE DU SOLEIL-NOIR
    I l était dix heures du soir et depuis longtemps déjà il n’y avait plus âme qui vive dans les rues de Saint-Martin-des-Bois. Pas une lumière aux fenêtres, car les volets étaient hermétiquement clos. On eût dit le village abandonné. Enfermés chez eux bien avant le crépuscule, les habitants n’eussent consenti, pour rien au monde, à débarricader leurs demeures avant le jour.
    Tout semblait dormir, quand un grand bruit de galoches et de souliers ferrés retentit sur les pavés sonores de la rue Neuve. C’était comme une foule qui accourait ; et bientôt l’on perçut des voix, des cris, des appels, des explications entre gens qui venaient d’on ne sait où. Pas un volet, pas une porte ne s’ouvrit au passage bruyant de cette troupe inattendue.
    Chacun était encore sous le coup des deux assassinats de Lombard, le barbier du cours National, et de Camus, le tailleur de la rue Verte, suivant toute une série d’événements tantôt tragiques, tantôt sinistrement comiques et souvent inexplicables.
    On n’osait plus s’attarder sur les routes où de riches paysans, au retour des grands marchés de Châteldon et de Thiers, avaient été attaqués par des bandits masqués et avaient dû, pour sauver leur vie, se défaire de tout leur argent. Quelques cambriolages, d’une audace extraordinaire, perpétrés sous le nez des propriétaires, sans que ceux-ci osassent protester, avaient été le point de départ d’enquêtes judiciaires qui, menées d’abord mollement, n’avaient abouti à rien de sérieux. Cependant, quand, après les attaques nocturnes, les incendies, les vols qualifiés et autres larcins, survinrent ces deux extraordinaires assassinats de Camus et de Lombard, la justice se vit dans la nécessité de pousser les choses à fond. Elle menaça les plus timides pour les faire parler. Ils se seraient plutôt laissé arracher la langue. Certes, la justice ne pouvait plus ignorer vers qui allaient les soupçons de tout le pays, mais elle dut renoncer à recueillir un témoignage lui permettant d’inculper qui que ce fût. Et le mystère des derniers crimes s’en trouva épaissi d’une bien singulière façon.
    Et c’était le comble qu’à côté d’affreux coups de force, il y eût des farces… des farces extravagantes qui épouvantaient comme un attentat. D’honnêtes commerçants, en pleine rue Neuve, le soir, avaient été giflés à tour de bras, sans pouvoir dire d’où leur tombait le horion. On avait retrouvé dans sa cour, où elle avait attiré les voisins par ses cris désespérés, la mère commère Toussaint, l’entrepreneuse en broderie jupes par-dessus tête et le corps bien endolori d’une fessée terrible administrée par un mystérieux inconnu. Il y avait de petits événements qui tenaient de la sorcellerie. Malgré portes et serrures, certains objets, les uns légers et futiles et sans aucune valeur apparente, les autres d’un poids

Lire des autres livres

Venu le premier à la taupe morte, il y a laissé garnison d’assainisseurs qui, sans trousse de dissection, ni bistouris, ni scalpels, ont travaillé le cadavre. Le plus pressant était de stériliser la pièce, d’en extraire les matières très altérables, source de rapides et dangereuses putridités. C’est... Puis...
Gone Girl
Off. I cannot be found here, that’s what I wake up thinking, a burst of words, like a flash in my brain. The investigation is not going fast enough, and my money situation is just the opposite, and Jeff and Greta’s greedy antennae are up. And I smell like fish.There was something about Jeff and that... Puis...
Moderato cantabile
demanda la dame. — Moderato cantabile, dit l’enfant. La dame ponctua cette réponse d’un coup de crayon sur le clavier. L’enfant resta immobile, la tête tournée vers sa partition. — Et qu’est-ce que ça veut dire, moderato cantabile ? — Je ne sais pas. Une femme, assise à trois mètres de là, soupira.... Puis...
The Stormcaller: Book One Of The Twilight Reign
par Tom Lloyd
Nights were cold, especially when they slept on board the riverboat, but the familiar bite of snow in the air was gone. The Farlan felt summer on the horizon as they left the shadow of the mountains and crossed wide empty plains. Narkang lay to the south-west, but they had no intention of going near... Puis...
Blaise Pascal : OEuvres complètes
MONSEIGNEUR, Si le public reçoit quelque utilité de l’invention que j’ai trouvée pour faire toutes sortes de règles d’arithmétique, par une manière aussi nouvelle que commode, il en aura plus d’obligation à votre grandeur qu’à mes petits efforts, puisque je ne saurais me vanter que de l’avoir conçue... Puis...