A l'ombre du mal

Lire ebook A l'ombre du mal
Auteur: Crais, Robert

A l'ombre du mal
ROBERT CRAIS

    À L'OMBRE DU MAL

    Traduit de
l'américain par Hubert Tézenas

    THRILLER

    Résumé

    Sur les collines en flammes de L A,
dans un bungalow abandonné, la police découvre le corps d'un homme, une balle
dans la tête. Dans sa main, l'arme du crime. A ses pieds, un album photo avec
les polaroïds de sept cadavres de femmes... Soulagement au L A P D : le serial
killer s'est suicidé. Et sept meurtres sont élucidés. Mais il en faut plus pour
convaincre Elvis Cole. C'est lui qui avait permis de faire relâcher cet homme
cinq ans plus tôt et il ne croira à sa culpabilité que lorsqu'il aura tiré
lui-même l'affaire au clair... En pleine crise de conscience, sommé de rendre
des comptes, le détective privé va se lancer dans une enquête de tous les
dangers avec l'aide de son acolyte Joe Pike pour sauver son honneur et faire
triompher la vérité. Et si le véritable tueur courait encore ?

    Prologue

    Beakman et Trenchard
sentaient l'odeur de l'incendie - il était encore à plus d'un kilomètre, mais
les folles rafales du désert charriaient la promesse d'un enfer. Des camions de
pompiers venus des quatre coins de la ville convergeaient sur Laurel Canyon tels
des anges rouges, de même que des voitures pie de la police, des ambulances et
des hélicoptères bombardiers d'eau de Van Nuys et de Burbank. Le tacatac des
hélicos planait tellement bas que Beakman et Trenchard n'entendirent pas leur
sergent-chef. Beakman mit une main en cornet derrière son
oreille.
    —  Hein ? Qu'est-ce
que vous dites ?
    Le sergent-chef Karen
Philips se pencha à l'intérieur de leur voiture de patrouille et hurla
:
    —  Commencez en haut
de Lookout Mountain. Les secours sont déjà sur place, mais vous devrez vérifier
que tous ces gens sont en train d'évacuer les lieux. Et ne vous laissez pas
embobiner. Compris ?
    —  On y va, cria
Trenchard, qui conduisait et était le plus âgé des deux.
    Après avoir rejoint le
flot des camions de pompiers qui fonçaient vers Laurel Canyon, ils s'attaquèrent
à la pente abrupte de Lookout Mountain Avenue. Ancien lieu de résidence de
monstres sacrés du rock comme Frank Zappa, Jim Morrison et Mama Cass Elliot,
Laurel Canyon avait aussi vu naître le country rock dans les années 1960.
Crosby, Stills et Nash avaient tous vécu là. Idem pour Eric Burdon, Keith
Richards, et, plus récemment, Marilyn Manson et au moins un membre des Red Hot
Chili Peppers. Beakman, qui grattait une Fender Telecaster au sein d'un groupe
de flics nommé Nightstix, considérait ce quartier comme un éden musical. Il
montra du doigt une petite maison.
    —  Je crois que Joni
Mitchell a habité ici.
    —  Qu'est-ce qu'on en
a à foutre ? T'as vu ce ciel, mec ? Regarde-moi ça. L'air est en feu,
putain.
    La fumée progressait vers
Sunset Boulevard, barbouillant l'atmosphère de volutes
charbonneuses.
    Nées lors d'un incident
domestique au sommet des collines de Hollywood, les flammes

Lire des autres livres

Miles Vorkosigan
Un ciel haut et bleu, une température agréablement fraîche. Même le brouillard industriel sentait bon. Les fleurs tardives résistaient encore à la gelée, mais les arbres importés de la Terre avaient changé de couleur. Quand on l’extirpa sans ménagement du fourgon pour l’introduire à l’arrière du qua... Puis...
Le complot des Matarèse
Une datcha accueillant ses hôtes en toute saison - au printemps et en été, les berges du lac de montagne offraient au regard un festival de couleurs et de fleurs des champs; à l'automne et l'hiver, c'était un paradis pour les chasseurs. Depuis l'effondrement du Presidium, la maison était tombée dans... Puis...
La Guerre Des Machines
Tant d’entre elles avaient trouvé la mort en déchaînant leurs tempêtes psychiques sur les cymeks...Elle avait à peine remarqué le rôle important qu’Aurelius Venport avait joué dans l’évacuation de la population qui avait trouvé abri dans la jungle fongique pendant que les guerriers cymeks ravageaien... Puis...
Le prix d'une vie
Ronsard avait mordu à l’appât. Le message était passé par un ordinateur à Bruxelles, selon ses instructions ; il avait ensuite été relayé par un autre ordinateur à Toronto, auquel il avait accédé via une carte téléphonique. Ronsard ne pourrait pas remonter à la source, en supposant qu’il tente de le... Puis...
Boulevard des Branques
Le Führer était urbain. La victoire l’avait détendu. La bouilloire à la main, il attendait ma réponse. Il a paru chagrin qu’elle ne vienne pas. D’un mouvement de tête, il a remonté la mèche qui lui barrait le front. Sûrement un truc qu’il n’aimait pas. — Encore une tisane ! il a dit sèchement. Ce... Puis...